“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

En Inde, la princesse Charlène s'engage pour le droit des enfants

Mis à jour le 12/12/2016 à 08:38 Publié le 12/12/2016 à 08:35
À Dindigul, au sud du pays, la princesse Charlène a reçu de la part des enfants, un accueil traditionnel de l’Inde avec les colliers defleurs, às on arrivée.

À Dindigul, au sud du pays, la princesse Charlène a reçu de la part des enfants, un accueil traditionnel de l’Inde avec les colliers defleurs, às on arrivée. Photo Eric Mathon/Palais princier

En Inde, la princesse Charlène s'engage pour le droit des enfants

La princesse Charlène a achevé ce dimanche un déplacement de trois jours en Inde. Pour son premier voyage dans ce pays, l'épouse du prince Albert II a orienté sa venue sur le soutien de personnes démunies et a rappelé son engagement pour le droit des enfants.

A Dindigul dans le sud de l'Inde, elle a visité le site de l'ONG Mass Trust, soutenue par l'association Monaco Aide et Présence, qui soutient les familles touchées par le virus du sida.

La princesse Charlène a notamment rencontré des personnes exclues de leur communauté à cause de leur séropositivité.

Puis samedi à New Delhi, la princesse, aux cotés du Dalaï-lama, a compté parmi les invités prestigieux du premier sommet «Laureats and Leaders for children». Une rencontre organisée par Kailash Satyarthi, grand défenseur des droits de l’enfant dans son pays et prix Nobel de la paix en 2014.

A la tribune, la princesse Charlène a rappelé son engagement dans la lutte pour que les enfants aient des droits reconnus dans le monde entier. «Nous devons combattre l’indifférence afin d’apporter de l’espoir aux oubliés et de donner une voix à ceux qui ne sont pas entendus. Nous devons à nos enfants un avenir prometteur, un avenir qu’ils pourront façonner par eux-mêmes, et un avenir dans lequel ils peuvent avoir une vie épanouissante en toute sécurité en tant que citoyens actifs et responsables.»


Plus d'infos et de photos ce lundi dans Monaco-matin


La suite du direct