Rubriques




Se connecter à

Emap : c'est parti pour une nouvelle année

Après des vacances estivales bien méritées, l'École municipale d'arts plastiques (Emap) retrouve son agitation habituelle.

ELODIE ANTOINE Publié le 19/09/2018 à 05:07, mis à jour le 19/09/2018 à 05:07
Dominique Agius est venu agrandir la famille des professeurs de l'École municipale d'arts plastiques.
Dominique Agius est venu agrandir la famille des professeurs de l'École municipale d'arts plastiques. Jean-Sébastien Gino-Antomarchi

Après des vacances estivales bien méritées, l'École municipale d'arts plastiques (Emap) retrouve son agitation habituelle. La responsable de l'établissement Christelle Esperto ne sait plus où donner de la tête.

Bien sûr, ils ne sont pas tous là ce lundi, mais pas moins de 400 élèves sont inscrits pour cette nouvelle année. Certains retardataires tentent même une inscription de dernière minute. Mais malheureusement, l'école mentonnaise et ses quelque 51 disciplines enseignées rencontrent toujours un franc succès, auprès d'un public toujours aussi varié et passionné par les arts plastiques.

Les retrouvailles

 

« La force de cette école, c'est la technique et la pédagogie », explique Christelle Esperto. Car oui, à en croire l'ancienneté des professeurs et l'assiduité des élèves d'une année sur l'autre, une fois les portes du bâtiment niché dans le vieux Menton franchies, ils n'ont qu'une envie, c'est d'y retourner, découvrir, partager et apprendre encore et encore. Au premier étage, Patrick Truchi enseigne à son petit groupe l'art de la bande dessinée et du manga. Cela fait plus de vingt ans qu'il transmet sa passion pour le dessin à Menton. Et certains assistent à son cours depuis leur plus jeune âge. C'est le cas de Michelle Caputo, 26 ans, qui vient ici depuis plus de quinze ans. Dans ce lieu où la vie artistique bat son plein, se dégage une atmosphère familiale et conviviale. Que ce soit dans le cours d'Andrée-Meredieu pour la mosaïque, ou avec Céline Marin pour la sculpture, les sourires sont de mise.

Ici, de 6 à plus de 80 ans, on apprend tout en s'amusant. Et pour cette rentrée 2 018-2019, un nouveau professeur se présente à l'Emap. Il s'agit du très talentueux Dominique Agius, dont la vie est rythmée par une passion dévorante pour la photographie, dont il a réussi à en faire son métier, à force de persévérance et d'un certain talent qu'il a hérité de son père. Entre théorie et pratique, ses élèves vont découvrir tous les secrets de la photographie.

Des formations pour

les demandeurs d'emploi

 

Qu'elle soit manuelle ou sur ordinateur, la création et l'apprentissage n'ont pas de limite à l'Emap. « Cette année, nous avons décidé de mettre en place des formations dans le domaine du design graphique pour les demandeurs d'emploi », explique la responsable de l'établissement. Indesign, Photoshop, création de logo, communication visuelle, montage vidéo, chacun peut choisir le domaine dans lequel il souhaite évoluer. Les formations sont d'environ 28 heures et coûtent en moyenne entre 6 00 et 1 000 euros. Il reste encore des places dans certains groupes, alors si vous avez déjà songé à approfondir vos connaissances dans le design graphique, peut-être est-ce le moment de se lancer.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.