“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

"Elle nous manquera beaucoup": l'hommage de Rafael Nadal à la baronne Elizabeth-Ann de Massy

Mis à jour le 12/06/2020 à 12:31 Publié le 12/06/2020 à 12:20
Rafael Nadal a rendu hommage à la baronne Elizabeth-Ann de Massy.

Rafael Nadal a rendu hommage à la baronne Elizabeth-Ann de Massy. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

"Elle nous manquera beaucoup": l'hommage de Rafael Nadal à la baronne Elizabeth-Ann de Massy

Le géant de la terre battue monégasque a rendu hommage, en français, à la baronne Elizabeth-Ann de Massy qu'il connaissait bien.

Il est un des princes de la terre battue monégasque, où il a triomphé onze fois en finale des Monte-Carlo Rolex Masters. Sur son compte Twitter, le tennisman Rafael Nadal rend hommage à la baronne Elizabeth-Ann de Massy décédée ce mercredi en Principauté.

En présentant ses condoléances à la famille, le champion espagnol écrit: "Elle a toujours été très attachée à nous et au monde du tennis, elle nous manquera beaucoup".

La baronne et le tennisman se connaissaient bien et c'est elle qui lui a remis à plusieurs reprises ses trophées lors de ses victoires à Monaco.

Elizabeth-Ann de Massy était depuis 1992 présidente de la Fédération monégasque de tennis et s'occupait particulièrement du Monte-Carlo Country Club dont elle a été vice-présidente de longues années et présidente depuis 2008. C'est ce club qui accueille chaque année le tournoi des Rolex Masters de Monte-Carlo, empêché cette année par la pandémie Covid-19.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.