Rubriques




Se connecter à

Elle boit une bouteille de rosé et prend sa voiture…

Nadia n'est pas à proprement parler une amoureuse de la bouteille.

J.-M. F. Publié le 13/02/2016 à 05:06, mis à jour le 13/02/2016 à 05:06
Verdict : deux mois avec sursis et 100€ d'amende.
Verdict : deux mois avec sursis et 100€ d'amende. archives C.D.

Nadia n'est pas à proprement parler une amoureuse de la bouteille. Mais une dispute avec son conjoint, ce vendredi 5 février, l'a perturbée. Au point de boire un litre de rosé sans avoir mangé, puis de rouler en voiture pour changer d'air. Avec un taux d'alcoolémie de 2,51 g/l, cette Mentonnaise de trente-cinq ans a terminé sa route en prison puis, menottée, devant le tribunal correctionnel. Elle a été condamnée à deux mois d'emprisonnement avec sursis et 100€ d'amende.

La jeune serveuse, mère d'une enfant, est interpellée vers 0 h 30 sur la route de la Piscine par les agents, après avoir roulé sur la voie opposée sous le tunnel du boulevard Louis-II. Où elle a failli entrer en collision avec un véhicule de police venant en sens inverse. Heureusement, les réflexes du chauffeur ont permis d'éviter le pire… Dans un état à moitié comateux, la conductrice est transportée au CHPG.

« Vous aviez un taux colossal, relève le président Florestan Bellinzona. Car la prise de sang a été effectuée deux heures plus tard. Avez-vous l'habitude de boire autant ? » La prévenue, inquiète et désorientée, assure que son ivresse est exceptionnelle. « J'ai acheté la bouteille et je l'ai vidée entièrement. Contrariée, je n'avais pas mangé. Je voulais juste faire un tour… Après je ne me souviens de plus rien… »

 

Outre le taux d'alcoolémie surprenant, le procureur Cyrielle Colle rappelle le comportement dangereux de la prévenue pour oublier ses problèmes dans son réquisitoire. Et de conclure : « Après trois jours de détention et face à sa situation familiale et professionnelle, vous prononcerez une peine d'avertissement conséquente : trois mois d'emprisonnement assortis du sursis devrait être dissuasif. Plus une amende de 200€ ».

Pour la défense, Me Arnaud Cheynut mettra en exergue la situation conjugale houleuse vécue par le couple à l'heure de la séparation. « Ce sont les seules raisons qui ont poussé ma cliente à quitter le domicile. C'est une erreur de jugement… Cette mère de famille vient d'obtenir un CDI depuis quelques semaines et s'occupe de son enfant de trois ans. Juste un avertissement me paraît suffisant. Je demande votre indulgence pour lui éviter d'autres complications… »

Le tribunal suivra les réquisitions du ministère public et réduira l'amende à la centaine d'euros.

Offre numérique MM+

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.