“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Elle a ouvert la voie aux femmes commissaires Nous sommes aussi efficaces que les hommes

Mis à jour le 27/05/2017 à 05:22 Publié le 27/05/2017 à 05:22
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Elle a ouvert la voie aux femmes commissaires Nous sommes aussi efficaces que les hommes

Sophie Bensa participe pour la dixième année au Grand Prix en tant que commissaire.

Sophie Bensa participe pour la dixième année au Grand Prix en tant que commissaire. Depuis deux ans, cette pharmacienne est aussi membre du commandement du corps des commissaires de l'ACM. « On encadre, on organise la formation et on chapeaute tout le dispositif. »

Elle a fait partie des trois premières femmes en 2007 à intégrer le corps des commissaires : « Quand j'étais spectatrice, j'étais fascinée par ces gens en orange qui sont au plus près de l'action et interviennent sur la piste. En me renseignant, je me suis rendu compte qu'il n'y avait pas de femmes. Alors avec une amie, on a postulé. » S'ensuit un entretien pour tester leur motivation, et l'ACM leur a ouvert la porte.

Aujourd'hui, cette célibataire donne plus d'une dizaine de jours de son temps chaque année : « Si je rencontre quelqu'un, il faudra qu'il comprenne, parce qu'il est hors de question que j'arrête. »

À 36 ans, Émilie est vendeuse de carrelage. Depuis sept ans, elle donne de son temps pour ce sport qui l'a toujours passionnée.

Elle s'est intégrée sans problème : « Les hommes sont super avec nous. Nous n'avons pas leur force, mais on est aussi efficace qu'eux sur le circuit. »

Sa famille et son compagnon la soutiennent, et ils sont très fiers. Mais pas autant que son fils de 3 ans : « Il sait que je suis sur le Grand Prix, mais il croit que je conduis les voitures. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.