“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Égarées, la caméra et la balise GPS de la tortue Rana ont été repêchées

Mis à jour le 27/06/2018 à 05:14 Publié le 27/06/2018 à 05:14
Olivier Brunel (à droite), chef du service aquarium, et Fabien Vachée (à gauche), gérant d'une société spécialisée dans le traitement de l'eau à bord des bateaux qui a retrouvé le précieux matériel scientifique posé sur Rana.

Olivier Brunel (à droite), chef du service aquarium, et Fabien Vachée (à gauche), gérant d'une société spécialisée dans le traitement de l'eau à bord des bateaux qui a retrouvé le précieux matériel scientifique posé sur Rana. O. Brunel et F. Pacorel/Musée océanographique

Égarées, la caméra et la balise GPS de la tortue Rana ont été repêchées

Remise à l'eau il y a une semaine après avoir reçu des soins pendant quatre ans au Musée océanographique de Monaco, la tortue caouanne Rana avait été munie d'une caméra embarquée et d'un système de récolte de données scientifiques.

Remise à l'eau il y a une semaine après avoir reçu des soins pendant quatre ans au Musée océanographique de Monaco, la tortue caouanne Rana avait été munie d'une caméra embarquée et d'un système de récolte de données scientifiques. Égaré, ce précieux matériel scientifique a été retrouvé après un avis de recherche que nous avions relayé.

Cette caméra, prévue pour se détacher après 24 heures, devait être géolocalisée et récupérée en mer. Toutefois, après trois jours de recherches, elle était toujours introuvable…

Le Musée océanographique avait alors lancé un avis de recherche dans les médias, largement partagé sur les réseaux sociaux.

« Heureux d'avoir joué un rôle dans l'histoire »

« Ce vendredi en début de soirée, Fabien Vachée, gérant d'une société spécialisée dans le traitement de l'eau à bord des bateaux basée à La Gaude, a contacté le CNRS et annoncé avoir retrouvé, avec son équipe, une caméra le long de la digue du port de Saint-Jean-Cap-Ferrat », relate la communication du Musée océanographique de Monaco.

Olivier Brunel, responsable des aquariums du Musée océanographique, a rencontré le bon samaritain ce mardi matin sur le Port de Beaulieu pour récupérer l'onéreux matériel.

Fils de marin, Fabien Vachée entretient un vrai lien avec la mer et est « d'autant plus heureux d'avoir pu jouer un rôle dans l'histoire de Rana ».

Les équipes du Musée et du CNRS vont désormais pouvoir éplucher l'ensemble des données récoltées par le dispositif (profondeur, salinité, mouvements de l'animal…), ainsi que les images filmées des premières 24 heures en mer de Rana.

« Un contenu précieux pour l'étude et la sauvegarde des tortues marines ! », se félicitent les équipes.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct