“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Écoute Cancer Réconfort fête ses 25 ans

Mis à jour le 29/11/2017 à 05:12 Publié le 29/11/2017 à 05:12
Le souverain et la princesse Stéphanie ont assisté à l'anniversaire en présence des membres de l'association.	(DR)

Écoute Cancer Réconfort fête ses 25 ans

L'association « Écoute Cancer Réconfort » a fêté ses 25 ans d'actions pour venir en aide aux personnes atteintes de cancer.

L'association « Écoute Cancer Réconfort » a fêté ses 25 ans d'actions pour venir en aide aux personnes atteintes de cancer.

Afin de célébrer cet anniversaire, un dîner de gala a été organisé en présence du prince Albert II et de la princesse Stéphanie autour de la présidente, Valérie Barilaro. Qui a rappelé en quelques mots l'histoire, les objectifs de l'association qui a été créée en 1992 à l'intention des patients du CHPG et qui en 2009, grâce à la création de « l'Espace Mieux-être » a permis d'apporter du soutien aux personnes en cours de traitement

Pendant tout le repas, l'artiste Marie-Caroline, dont le témoignage de courage et d'espoir a ému l'assistance, a réalisé une robe avec les rubans de couleurs des différents cancers et les papiers des vœux formulés par les convives. L'œuvre sera exposée au CHPG.

Et les dons récoltés au cours de la soirée pourront continuer à soutenir les actions de l'association, en offrant des soins esthétiques pour pallier les effets secondaires des traitements, des séances de relaxation, l'achat de perruques et aussi de réaliser des projets tels que sponsoriser un week-end de ressourcement pour les patients.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.