“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

"Dur de faire respecter les règles": le directeur du Monte-Carlo Bay explique ce que le coronavirus a changé dans le palace

Mis à jour le 18/08/2020 à 10:29 Publié le 18/08/2020 à 10:29
Frédéric Darnet, directeur général du Monte-Carlo Bay

Frédéric Darnet, directeur général du Monte-Carlo Bay Photo Dylan Meiffret

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

"Dur de faire respecter les règles": le directeur du Monte-Carlo Bay explique ce que le coronavirus a changé dans le palace

Port du masque pour les salariés et les clients, règles sanitaires dans l'hôtel, pénibilité du travail... Frédéric Darnet, directeur général du Monte-Carlo Bay nous dit tout.

Comment fait-on tourner un grand hôtel dans le contexte Covid?
C’est d’abord une politique globale du groupe Société des Bains de Mer. Une cellule a été créée, entièrement dédiée au Covid. Et au Monte-Carlo Bay, Bruno Di Mambro est le relais. La règle générale est l’application, stricto sensu, de toutes les mesures Covid: distanciation sociale, port du masque, nettoyage complet avec des produits virucides répondant à la norme “EN 14476”. Comme la politique environnementale de l’hôtel est forte, notre produit est “green”. Tout ce que les clients touchent est nettoyé avec ce virucide, en permanence.

Quel est le plus difficile?
Faire comprendre aux clients que les règles sont différentes entre l’intérieur et l’extérieur, au niveau du port du masque. Et puis le respect de la distanciation sociale dans les ascenseurs, dans les files d’attente à la réception. Le personnel a intégré toutes les nouvelles procédures. Le plus dur est de faire respecter les règles, édictées par le groupe SBM et la Principauté, par les clients.

Parvenez-vous à faire respecter le port du masque à l’intérieur de l’hôtel?
C’est la principale difficulté. Cette population est diverse et variée, venant de pays différents, et n’accepte pas toujours cette règle. L’équipe de sécurité et le personnel sont très vigilants pour y arriver. Nous avons tous un rôle à jouer pour assurer la sécurité des clients.

Et si un client refuse?
On l’invite à quitter l’hôtel. Il y a eu des tensions avec deux ou trois clients mais nous n’en sommes pas arrivés jusqu’à l’exclusion.

Pour tous ceux qui travaillent en extérieur, avec cette chaleur, le port du masque est pénible…
C’est effectivement très compliqué pour tous ces collaborateurs. Pour compenser, on a augmenté les temps de pause pour se rafraîchir. On fait avec, c’est une mesure barrière que l’on doit impérativement appliquer. On va devoir apprendre à vivre avec ce masque.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.