“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Dupont de Ligonnès :

Mis à jour le 12/10/2019 à 10:35 Publié le 12/10/2019 à 10:35

Dupont de Ligonnès :

Soupçonné d’avoir assassiné son épouse et ses quatre enfants à Nantes en avril 2011, l’homme aujourd’hui âgé de 58 ans a été interpellé hier soir à Glasgow, en écosse

Un faciès banal. Un Monsieur Tout-le-monde. Tout le monde (ou presque), justement, a cru l’apercevoir dans les jours, les mois, les années, qui ont suivi sa disparition. Tous les scénarios. Toutes les hypothèses. Tous les fantasmes ont entouré « l’évaporation » de Xavier Dupont de Ligonnès, ce jour printanier du 15 avril 2011, au pied du Rocher de Roquebrune-sur-Argens et des multiples légendes qui entourent ce site emblématique varois. D’aucuns le voyaient siroter une Pina Colada face à la mer dans un pays exotique, au Costa Rica, en Colombie, en Australie... D’autres semblaient persuadés que l’on retrouverait, un jour ou l’autre, son ADN sur un corps sans vie. Dans le Var, pourquoi pas ? à chaque découverte d’ossements, cette même question : et si c’était lui ? Les plus « imaginatifs », quant à eux, envisageaient... un visage entièrement refait, prouesse de la chirurgie ; des empreintes digitales « effacées », inquiétant miracle des nouvelles technologies. Ce sont finalement ces dernières qui auront mis fin à la mystérieuse cavale de XDDL. Resté figure fantasmagorique pendant plus de 8 ans. Redevenu simple homme en fuite, stoppé dans sa folle course - pour échapper à la justice ? - ce vendredi 11 octobre.

Il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international. L’objet des fantasmes les plus fous. L’affaire Xavier Dupont de Ligonnès : l’une des plus mystérieuses énigmes criminelles de ces dernières décennies ! Jusqu’au coup de théâtre d’hier soir...

Soupçonné d’avoir tué en avril 2011, à Nantes, sa femme et ses quatre enfants, celui qui a joué au chat et à la souris avec les forces de l’ordre pendant 8 ans a été arrêté, hier, à l’aéroport de Glasgow par la police écossaise, selon une information de nos confrères du Parisien. Un incroyable épilogue…

Un passeport volé

Tout s’est joué à Paris. Un individu a été repéré par les policiers à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle avant l’embarquement. Trop tard. Les forces de l’ordre n’ont pas pu intervenir. Juste le temps d’alerter Interpol.

À son arrivée à Glasgow, l’homme a été contrôlé. Et selon la police écossaise, ses empreintes correspondent à celles de Xavier Dupont de Ligonnès.

Ni une, ni deux, les enquêteurs français ont pris la route, hier soir, direction Glasgow.

L’individu, interpellé en Écosse donc, voyageait avec un passeport français volé en 2014. Et il aurait passé, très probablement, une partie de sa cavale au Royaume-Uni.

Plusieurs balles dans la tête

Depuis huit ans, Xavier Dupont de Ligonnès était activement recherché. À maintes reprises, des signalements sont parvenus aux forces de l’ordre… Mais les milliers de procès-verbaux noircis par les enquêteurs n’avaient, jusqu’à présent, pas permis d’établir s’il était mort ou vivant. S’il avait pu organiser sa fuite ou s’il s’était suicidé. L’affaire Xavier Dupont de Ligonnès restait une véritable énigme… Aucune certitude.

Une affaire hors norme

Il avait été aperçu pour la dernière fois, à Nantes, en avril 2011. Le 14, filmé par la caméra d’un distributeur de billets, et le 15, il avait quitté à pied un hôtel avec, sur le dos, un étui pouvant contenir une carabine.

Six jours plus tard, les corps de sa femme et de ses quatre enfants étaient découverts, enterrés sous la terrasse de leur maison.

Agnès Dupont de Ligonnès, 48 ans, et ses quatre enfants, Arthur, 20 ans, Thomas, 18 ans, Anne, 16 ans, et Benoît, 13 ans, ont été tués de plusieurs balles de 22 Long Rifle dans la tête, vraisemblablement deux semaines plus tôt, entre le 3 et le 5 avril. Ils avaient été préalablement drogués.

Avec six jours de retard sur le père de famille, les enquêteurs avaient alors remonté le fil de son emploi du temps : un vrai casse-tête.

Plusieurs opérations et campagnes de fouilles ont été menées dans le Var (lire en page suivante) - où la famille Dupont de Ligonnès a habité dans les années 1990 - notamment après des découvertes de cadavres non identifiés.

La France tenue en haleine

L’affaire avait suscité bien des hypothèses. Jusqu’à la théorie du complot alimentée par un courrier du père à neuf de ses proches. Xavier Dupont de Ligonnès délirait : il allait être exfiltré vers les États-Unis en raison de sa vie d’agent double.

L’affaire Xavier Dupont de Ligonnès avait tenu en haleine la France entière pendant de longues années : une famille en apparence tout à fait classique et banale, une préparation méthodique, des crimes sordides, une mise en scène léchée. Puis, la disparition du père, coupable présumé. Et tout une série d’hypothèses rocambolesques.

De quoi nourrir l’intérêt pour cette affaire hors normes, hors du commun.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.