“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Du bonheur d'être jumelles

Mis à jour le 04/02/2018 à 05:04 Publié le 04/02/2018 à 05:04
Depuis 2008, Triora dispose d'une place de La Brigue.

Du bonheur d'être jumelles

Pratiquement toutes les communes de France ont officialisé des liens d'amitié avec d'autres cités du monde. Mais connaissez-vous ceux de votre secteur ? Le point sur les plus originaux d'entre eux

Pour comprendre l'origine du jumelage qui unit les communes de La Brigue et de Triora (en Italie, dans la haute vallée de l'Argentina), il faut - comme souvent - plonger dans les méandres du passé. Pas si lointain, en l'occurrence. Les deux villages ont pour caractéristique d'être quasiment voisins. Placés de part et d'autre de la frontière actuelle. Et pour cause : un hameau de Triora - Realdo - appartenait à la Terre brigasque jusqu'en 1947. Date du rattachement (tardif) de La Brigue et de Tende à la France. Les anciens de Realdo continuent d'ailleurs de parler le brigasque. Séparés arbitrairement mais unis dans la culture…

« Unir nos différences »

Or, quel meilleur symbole qu'un serment de jumelage pour enterrer la hache de guerre ? Et ainsi participer pleinement - bien qu'à toute petite échelle - de la construction européenne. En luttant ensemble, via un tel pacte, pour un développement touristique commun. Car les deux territoires, autrefois liés géographiquement, ont naturellement les mêmes particularités.

Lors de la cérémonie officielle, organisée en 2006, le maire de La Brigue, Jean-Pierre Bronda, évoque ainsi un pacte d'amitié. « Nos communes ne peuvent plus être opposées malgré leur passé douloureux, elles doivent maintenant rester unies sous notre cher Mont Saccarello. Les Brigasques constituent une identité particulière et après de nombreux conflits ils sont maintenant bien disposés à unir leurs différences et aujourd'hui nous le prouvons en étant tous réunis à Triora. »

Les amateurs de montagne peuvent par ailleurs emprunter la route dite de l'amitié, une piste forestière ouverte aux 4x4, permettant de relier les deux territoires jadis indivisibles.

La légende veut même que des (amicales) sorcières vous accueillent à Triora…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct