Rubriques




Se connecter à

Douze nations pour le Challenge Denis-Ravera

Le challenge « Denis-Ravera 2 017 » s'est déroulé au Club bouliste du Rocher.

Publié le 23/10/2017 à 05:03, mis à jour le 23/10/2017 à 05:04
120 joueurs sur les tableaux de ce challenge 2017.	(DR)
120 joueurs sur les tableaux de ce challenge 2017. (DR)

Le challenge « Denis-Ravera 2 017 » s'est déroulé au Club bouliste du Rocher.

Cette compétition internationale des Under 15/18/23 et féminines a rassemblé douze nations venant de l'Europe de l'ouest et de l'est, de l'Afrique avec la Tunisie et de l'Océanie représentée par l'Australie.

 

Pour les organisateurs, c'était un véritable défi que de pouvoir organiser une telle compétition sur un week-end, mais il s'agissait une fois de plus d'honorer la mémoire de Denis Ravera, disparu il y a maintenant dix ans.

En effet, ce ne sont pas moins de 120 joueurs qui se sont affrontés à travers trois épreuves : le double, le tir de précision et une épreuve sportive à savoir le relais en double.

La compétition rassemblant les meilleurs joueurs du monde de la discipline dans les différentes catégories a tenu toutes les promesses. Les performances ont été de haut niveau et à ce jeu-là, c'est la France qui a remporté donc le Challenges « Denis-Ravera ». Quant à la délégation monégasque représentée par 15 joueurs et joueuses, les résultats ont été également à la hauteur de l'événement avec trois médailles de bronze remportées au tir de précision par Mateo Ferrari en U15, Bresciano Gianni en U18 et Samarati Jessica en féminines. Une nouvelle fois, le sport boules a été à l'honneur en Principauté.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.