Rubriques




Se connecter à

D’où proviennent les ressources en eau de la Principauté de Monaco ?

Du fait de son territoire étriqué, la Principauté ne dispose pas de ressources propres en eau suffisantes. A l’année, en moyenne, entre 20 et 25 % des besoins sont couverts par la production locale, avec une forte disparité selon que l’on soit en été ou en hiver.

Thibaut Parat Publié le 14/07/2022 à 13:59, mis à jour le 14/07/2022 à 14:02
La source d'eau Vaulabelle à Monaco. DR

"Ce sont les sources de Monaco : Ingram, Testimonio et la source Marie, la source Alice ainsi que le puits Nord, liste Manuel Nardi, le directeur général de la Société monégasque des eaux (SMEAUX). À titre d’exemple, cet été, nous produisons chaque jour un peu moins de 2 000 m3 d’eau pour un besoin journalier de 16.000 m3."

Pour le reste, Monaco achète l’eau en France, à l’ouest des Alpes-Maritimes, du côté de la Vésubie et de la plaine du Var.

Monaco n’achète plus l’eau
de la Roya depuis la tempête Alex

 


Historiquement, la Principauté se fournissait également avec l’eau de la Roya, à raison de 100 litres par seconde. Mais la tempête Alex, en octobre 2020, a changé la donne.

"Outre les dégâts sur les infrastructures et les maisons, il y a eu une modification considérable de l’hydrologie de la Roya. Les puits, auparavant hyperproductifs et considérés comme une ressource importante pour la région, ont perdu un quart de leur potentiel productif. Nos homologues français arrivent à les maintenir en vie uniquement grâce à des grattages par pelles mécaniques dans le lit de la rivière, détaille Manuel Nardi. Aujourd’hui, on ne peut compter que sur les eaux de l’ouest des Alpes-Maritimes pour compléter notre production."

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.