“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Domitille Lagourgue devient chevalier de l’Ordre du Mérite

Mis à jour le 30/10/2019 à 10:33 Publié le 30/10/2019 à 12:00
Laurent Stéfanini, nouvel ambassadeur de France à Monaco, a décoré Domitille Lagourgue, devenue chevalier de l’Ordre du Mérite.

Laurent Stéfanini, nouvel ambassadeur de France à Monaco, a décoré Domitille Lagourgue, devenue chevalier de l’Ordre du Mérite. L.M.

Domitille Lagourgue devient chevalier de l’Ordre du Mérite

La directrice de l’association « Mission Enfance » a été faite ce mardi chevalier de l’Ordre du Mérite.

La cérémonie s’est tenue dans les locaux de l’association, avenue des Papalins, en présence du conseiller de gouvernement ministre Patrice Cellario, et de personnalités de la région.

C’est le nouvel ambassadeur de France, Laurent Stéfanini qui a décoré celle qui a œuvré toute sa vie pour l’enfance.

"Vous avez eu de multiples vies, mais de multiples vies pour les autres. Vous avez été journalistes, écrivain, humanitaire… a rappelé l’ambassadeur. Vous êtes une humaniste en action, convaincue qu’aucun défi n’est insurmontable."

C’est en effet en 1986, alors qu’elle rend compte pour plusieurs journaux, de l’occupation soviétique en Afghanistan que la vocation humanitaire de Domitille Lagourgue naît.

"C’est un honneur que j’accepte d’autant plus volontiers qu’il incarne un engagement au service de l’autre, partagé par tous ici" a déclaré la directrice nouvellement décorée.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.