“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Dominique Estrosi-Sassone demande au gouvernement français de réétudier les restrictions de déplacements des Monégasques en France

Mis à jour le 04/02/2021 à 22:50 Publié le 04/02/2021 à 22:37
La sénatrice LR des Alpes-Maritimes, Dominique Estrosi-Sassone.

La sénatrice LR des Alpes-Maritimes, Dominique Estrosi-Sassone. Photo NM

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Dominique Estrosi-Sassone demande au gouvernement français de réétudier les restrictions de déplacements des Monégasques en France

A la suite du durcissement des mesures sanitaires annoncées par Jean Castex le 29 janvier dernier, Dominique Estrosi-Sassone a demandé au gouvernement français de réexaminer les restrictions de déplacement applicables aux Monégasques en France.

"Toute entrée en France et toute sortie de notre territoire à destination ou en provenance d'un pays extérieur à l'Union européenne, sera interdite, sauf motif impérieux." C'est ce qu'a annoncé Jean Castex la semaine dernière.

Dont acte: depuis le 1er février, les habitants de la Principauté peuvent se rendre en France sans condition, mais seulement dans un rayon de 30 kilomètres autour de Monaco. Et ils ne peuvent y rester que 24 heures, faute de quoi ils doivent justifier d'un test PCR négatif de moins de 72 heures, à défaut d'un motif impérieux.

Dans un communiqué, la sénatrice des Alpes-Maritimes et Présidente du groupe d’amitié entre la France et Monaco Dominique Estrosi-Sassone, annonce avoir écrit au gouvernement afin de "réexaminer la décision unilatérale de la France par la publication du décret du 30 janvier 2021 relatif aux nouvelles règles applicables sur le territoire français pour les voyageurs étrangers contrairement aux accords internationaux passés."

Ne pas "pénaliser les Monégasques"

Un décret qui a suscité l'incompréhension sur le Rocher. 

"Force est de constater que la réciprocité des mesures a été négligée car la Principauté n’interdit pas l’accès aux Français à son territoire", relève le communiqué de la sénatrice. "Au nom du nécessaire respect de la hiérarchie des normes et des relations fraternelles et des liens économiques et sociaux très forts entre nos deux pays, Dominique Estrosi-Sassone espère que le bon sens l’emportera pour ne pas pénaliser les Monégasques et les résidents qui ont des attaches professionnelles et familiales dans les Alpes-Maritimes au-delà du rayon de 30 kilomètres aujourd’hui autorisé. "


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.