“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Dixième top départ pour l'Africa Eco Race à Monaco

Mis à jour le 01/01/2018 à 05:06 Publié le 01/01/2018 à 05:05
Parti en première position, l'équipage de Vladimir Vasilyev était plus qu'enthousiaste !

Parti en première position, l'équipage de Vladimir Vasilyev était plus qu'enthousiaste ! Cyril Dodergny

Dixième top départ pour l'Africa Eco Race à Monaco

Cette édition un peu spéciale du seul rallye à relier encore l'Europe à Dakar, s'est lancée hier matin de Monaco, en présence du parrain Jean-Marie Bigard

Une course en bleu et rose. Pas qu'il soit ici question de layette, mais des bords de la Méditerranée jusqu'au Lac Rose au Sénégal, en passant par les sables rougeoyant du désert, l'Africa Eco Race est une course haute en couleurs.

Hier, au départ de Monaco sur le quai Antoine-1er, ils étaient tous là pour le lancement de cette 10e édition : de Marius Helmersen, le Norvégien benjamin de 25 ans au Français Jean-Claude Ruffier 77 ans, le patriarche.

Les 185 participants se sont élancés, sous le portique gonflable, sacrifiant au rituel de la petite interview et de la photo avec le parrain Jean-Marie Bigard.

Le Dakar à Dakar

Parmi ces sportifs de l'extrême, on retrouve en malle-moto les Françaises Julie Vanneken, finisher en 2017, et Lydia Truglio qui participe pour la première fois. « L'année dernière j'avais promis que je serai au départ de cette édition. Depuis 7 mois que je me prépare je n'ai eu que des galères, mais je suis confiante, ça va le faire » déclare la Clansoise alors que sa moto vient de la lâcher avant la montée du podium de départ.

En deuxième position au départ, juste derrière la Mini du Russe Vladimir Vasilyev, le Varois Mathieu Serradori et son camarade Fabian Lurquin étaient bien présents. Des étincelles dans les yeux, un sourire carnassier et les encouragements du public : ces deux-là ne sont pas venus pour la beauté des paysages, mais bien pour gravir les marches du podium, alors qu'ils ont été écartés de la course à la victoire lors de la précédente édition. Un coup dur pour celui qui est arrivé 3e en 2016.

L'Africa Eco Race est toujours la seule à aller véritablement à Dakar. Une des raisons qui ont poussé Sylvain Espinasse, à participer sur sa KTM RS-Concept : « J'ai fait trois Dakar en Amérique du Sud, je me suis dit que ce serait pas mal de voir vraiment Dakar. »

Pour cette édition anniversaire, les cadeaux et surprises se bousculent : un tiers du parcours a été renouvelé, et une nouvelle épreuve marathon « 500 miles » fait son apparition. De quoi vraiment fêter ça, sur les traces de Thierry Sabine, jusqu'au 14 janvier.


La suite du direct