Dix mois après la tempête Alex, la passerelle bientôt opérationnelle à Roquebillière

Entre Roquebillière le vieux et le nouveau village, deux ponts enjambent la Vésubie. Le grand pont haut, et la passerelle pour piétons. La construction de cette dernière remonte à la période Eiffel de la fin du XIXe siècle. Ce petit pont fait partie du patrimoine, il raccourcit l’accès piétons pour les habitants et les randonneurs qui se rendent au centre-ville.

karol lory Publié le 05/07/2021 à 18:20, mis à jour le 05/07/2021 à 19:43

Mais, la tempête Alex l’a emporté subitement, en arrachant un des piliers de pierre et une partie de la passerelle. Ce qui a bloqué le flot de la crue sur la rive droite, entraînant une grosse montée de boue près du monument aux Morts.

Les travaux de réfection ont commencé en mai.

 

Il a fallu retirer tout ce qui restait du pont métallique, nettoyer les piliers, en couler un nouveau en béton près de l’église. Puis, poser une nouvelle passerelle métallique, dans le même style que l’originale.

Gérard Manfredi, le maire, développe: "Les gens du village y sont très attachés, alors notre souci c’était de trouver une structure qui se rapproche de l’ancienne. Le pont sera piétonnier, seul l’accès aux véhicules de secours pourra être autorisé." Et "félicite la Métropole et son service d’ouvrages d’arts pour leur aide précieuse, et l’entreprise Garelli en charge des travaux pour son travail rapide et bien fait ". Une date symbolique a été fixée pour l’inauguration: celle du 15 août.

Le pont devrait donc être prêt pour la procession qui part de l’église Saint Michel de Gast, passe sur la Vésubie, tourne au vieux village et retourne à Saint-Michel. Puis la digue rive droite sera reconstituée, intégrant le nouveau pilier, qui sera habillé de pierres en arrondi pour respecter l’esthétique architecturale de l’ouvrage.

Les travaux du pont, détruit par le passage de la tempête Alex (en haut), sont en cours (en bas). (Photos K.L).

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.