Rubriques




Se connecter à

Disparition d'Antoine Battaïni, homme de culture

Le monde culturel de la Principauté a appris avec une grande émotion la disparition, il y a quelques jours, d'Antoine Battaïni, directeur des Affaires culturelles pendant vingt-six ans, de 1966 à 1992.

Publié le 20/10/2016 à 05:21, mis à jour le 20/10/2016 à 05:21
Antoine Battaïni a longuement dirigé les Affaires culturelles.	(DR)
Antoine Battaïni a longuement dirigé les Affaires culturelles. (DR)

Le monde culturel de la Principauté a appris avec une grande émotion la disparition, il y a quelques jours, d'Antoine Battaïni, directeur des Affaires culturelles pendant vingt-six ans, de 1966 à 1992.

Au-delà de cette fonction, assumée avec une rigueur, une ouverture d'esprit et une curiosité intellectuelle sans failles, Antoine Battaïni a également été directeur du Printemps des Arts de Monte-Carlo, secrétaire général de la commission nationale pour l'Unesco, secrétaire général de la Fondation Prince Pierre de Monaco, expert international de l'Unesco en matière de politiques culturelles.

 

Parallèlement à ses fonctions administratives, il a mené, sous le pseudonyme de Michel Carey, une carrière de chanteur de concert, pour laquelle il a obtenu à deux reprises le Grand Prix du Disque et le Prix de la critique italienne. Il a également développé une intense activité de conférencier en France et dans les pays francophones sur des sujets artistiques, musicaux et littéraires.

Ayant reçu le titre de directeur honoraire des Affaires culturelles à son départ à la retraite, il a longuement fait bénéficier la Principauté de sa grande expérience en siégeant aux conseils d'administration de l'Opéra, des Ballets, de l'Orchestre philharmonique, du Printemps des Arts, de la Fondation Prince Pierre.

Son immense culture, son exigeante générosité, son sens élevé du service public en auront fait l'un des promoteurs de la politique culturelle de la Principauté, un modèle pour plusieurs générations de Monégasques et un acteur culturel internationalement reconnu par ses pairs.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.