“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

D'ici à 2018, les chrétiens de Monaco auront leur maison diocésaine

Mis à jour le 09/05/2017 à 09:54 Publié le 09/05/2017 à 05:14
Le souverain a scellé dans la pierre un étui contenant un message et deux pièces de monnaie de son règne.

Le souverain a scellé dans la pierre un étui contenant un message et deux pièces de monnaie de son règne. Photo Michael Alesi

D'ici à 2018, les chrétiens de Monaco auront leur maison diocésaine

Le Prince Albert II a posé, hier, la première pierre de la future maison diocésaine. Sur sept niveaux, la bâtisse permettra de rassembler les services du diocèse, mais aussi la communauté chrétienne

"Cette belle réalisation reçoit mon entier soutien. Elle permettra à la communauté catholique de Monaco de se retrouver dans un esprit de fraternité et de partage recueilli", avait confié en 2015 le Prince Albert II au sujet du projet de maison diocésaine.

Deux ans plus tard, c'est au fin fond du sous-sol, à l'emplacement approximatif de la future salle polyvalente, que le souverain a posé la première pierre de l'édifice, hier.

Répartie sur sept niveaux, dans un style qui respecte les règles recommandées par l'urbanisme de la Principauté, cette maison permettra de "rassembler tous les services du diocèse, actuellement éclatés un peu partout et qui permettra aussi une mutualisation des moyens", explique-t-on au Diocèse. On y trouvera également une bibliothèque, des salles de réunion et une chapelle.

Sur un terrain de l'église

Après plusieurs années de gestation, le projet voit enfin le jour.

Tout commence quand les religieuses de Notre-Dame-du-Saint-Rosaire quittent leur maison de la rue Bel-Respiro, après plus d'un siècle dans ces murs. "Nous n'étions plus suffisamment pour rester ici. Nous n'avions plus la possibilité de remplacer les sœurs qui partaient. Mais il était important pour nous de ne pas partir sans négocier les conditions de devenir de la maison", explique Sœur Raphaëlle.

La nouvelle maison diocésaine devrait être achevée à l'été 2018.
La nouvelle maison diocésaine devrait être achevée à l'été 2018. Illustration Diocèse de Monaco

"Elles ont toujours dit qu'elles voulaient que la maison reste dans l'Église. Elles nous l'ont cédée à un prix dérisoire", glisse Monseigneur Barsi, l'archevêque de Monaco.

Sur les 12 à 15 millions d'euros nécessaires pour réaliser ce projet (il fait l'objet d'adaptations en permanence), le Diocèse ne dispose que de 7 millions.

Aussi a-t-il lancé l'opération "Une pierre = un soutien". D'une valeur unitaire de 50 euros, chaque pierre sera numérotée pour être "associé pour toujours à ce projet".

Car si de généreux donateurs se sont déjà manifestés, les intentions de l'Archevêque dépassent le simple aspect financier: "Je souhaite que chacun s'implique à hauteur de ce qu'il peut y mettre, car je voudrais que ce soit la maison de tous, que ce soit la maison de famille des chrétiens de Monaco."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct