Rubriques




Se connecter à

Deux minutes pour s'envoyer en l'air

C'est un équipement qui manquait dans le Sud-Est de la France : un simulateur de chute libre est installé à deux pas du marché de Noël, sur le port de Monaco

Ludovic Mercier Publié le 08/12/2017 à 05:23, mis à jour le 08/12/2017 à 05:23
Jean-François Ottonello

Vous allez découvrir les vraies sensations de chute libre, les sensations de vol, comme quand on saute d'un avion », explique Stéphane Matonni, gérant de Skydream.

Vous vous êtes toujours demandé ce que ressentait James Bond quand on le jetait d'un avion ? C'est l'occasion de le découvrir.

Jusqu'au 11 mars, Skydream a installé un drôle d'appareil au sein de la patinoire : un simulateur de chute libre.

 

Un tube transparent de 6 mètres de haut sur 2,40 mètres de diamètre, installé au-dessus d'une soufflerie capable d'envoyer 320 km/h de vent.

Banane volante

On enfile les combinaisons, les casques et les bouchons d'oreille, et c'est parti.

Stéphane donne quelques conseils de position : le dos cambré, le menton relevé, les jambes à 90°. Bref, il faut ressembler à une banane, et pour vous aider, vous avez déjà une combinaison jaune et noire.

 

S'il peut se permettre de donner des conseils, c'est que le gérant est aussi moniteur instructeur, et capitaine de l'équipe monégasque de parachutisme : « Nous, les professionnels du parachutisme ou de la chute libre, on fait ça tous les jours pour s'entraîner et reproduire la même chose dans le ciel, avec un gros gain de temps, puisqu'on n'a pas besoin d'attendre que l'avion soit monté. » Et on voit qu'il y passe du temps, Stéphane.

Lors de la petite démo, chaque petit mouvement du corps le fait bouger : monter et descendre comme un yo-yo, tourner, pivoter… la palette est infinie.

Le temps d'avoir toutes les instructions, et de s'équiper, il faut compter 90 minutes la séance, pour 2 minutes de vol.

Ça vous paraît peu ? Ceux qui l'ont testé ne sont pas de cet avis. « C'est une discipline très physique. On travaille la totalité du corps. Des parties que vous ne soupçonnez même pas. Nous ne faisons que des créneaux de deux minutes, parce qu'au-delà d'1 minute 45, les gens dégradent leur position, et ça ne sert à rien d'insister », explique Stéphane Mattoni.

Vrai sport

 

Et si vraiment ça vous plaît, peut-être choisirez-vous de remplacer vos séances de gym hebdomadaire par ces quelques instants de vol… « Le vol en soufflerie est devenu une discipline sportive à part entière considérée en tant que telle par la Fédération internationale d'aéronautique, et qui a toutes les chances d'être un sport olympique en 2024. »

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.