“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Deux lycéennes monégasques racontent leur voyage en Arctique

Mis à jour le 12/01/2017 à 05:13 Publié le 12/01/2017 à 05:13
Le prince Albert II avec Lisa Ginocchi et Marie Sophie Danckaert, lycéennes au lycée Albert-Ier et à FANB.

Le prince Albert II avec Lisa Ginocchi et Marie Sophie Danckaert, lycéennes au lycée Albert-Ier et à FANB. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Deux lycéennes monégasques racontent leur voyage en Arctique

Monaco Marie Sophie Danckaert et Lisa Ginocchi, lycéennes à FANB et au lycée Albert-Ier, ont restitué, hier en présence du prince Albert II, les souvenirs et les enseignements de ce périple

Les fjords, les ours polaires, les baleines, la glace… Ces images se sont affichées au Lycée technique et hôtelier de Monaco, hier matin. Marie Sophie Danckaert et Lisa Ginocchi, lycéennes à FANB et à Albert-Ier, ont ramené ces instantanés de l'Arctique.

Ce sont les lauréates du concours Students On Ice (1), l'an dernier, qui a permis à 120 étudiants de 13 pays de partir dans les contrées polaires l'été dernier. Et elles ont retracé ce voyage, en présence du prince Albert II, également président d'honneur de la fondation Students On Ice, hier matin.

Les souvenirs et l'environnement

D'abord, les souvenirs. La découverte d'une nouvelle culture. Les ateliers animés par des scientifiques. La baignade dans une eau à deux degrés.

"Le froid vous saisit", démarre Lisa Ginocchi.

"Et de toute façon, on ne sent plus rien au bout de cinq minutes", complète Marie Sophie Danckaert.

Le voyage en Arctique est l'une de ces expériences qui changent une vie. "Il est des émotions qui ne s'expliquent pas mais qui se vivent" : la formule résume tout.

Mais surtout, il y a la prise de conscience. Notamment du fait que "certaines de nos actions ont des effets néfastes sur certaines parties du monde". Les deux lycéennes ont pu constater la fonte des glaces, le réchauffement climatique. Ou une "prolifération de moustiques" anormale.

Développement durable

Et au fond, l'objectif de Students On Ice est là. Dans la sensibilisation. Geoff Green, le fondateur présent hier, voit dans l'Arctique "une salle de classe".

Pour en apprendre sur soi mais surtout sur la planète. D'ailleurs, les objectifs de Students On Ice sont de "sensibiliser la jeunesse à l'importance des régions polaires [...] et inspirer des initiatives qui contribuent au développement durable".

L'organisation existe depuis l'an 2000. Et elle continue son travail. L'été prochain, de nouveaux lycéens du monde entier partiront, à nouveau, dans l'Arctique. Dont des élèves de Première d'enseignement général de Monaco. Le concours, dissertation ou photo sur le thème de "L'homme et la faune sauvage", se déroule mercredi prochain. Et au vu des réactions de lycéens dans la salle hier, il y aura beaucoup de candidats…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.