“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Deux artistes exposent

Mis à jour le 21/09/2017 à 05:11 Publié le 21/09/2017 à 05:11
Jean-Claude Houel peint avec passion les ruelles du village médiéval dont bien des pierres ont été prises au trophée.

Jean-Claude Houel peint avec passion les ruelles du village médiéval dont bien des pierres ont été prises au trophée. M.-E.C.

Deux artistes exposent

Graziella Colanesi-Schmitt habite La Turbie depuis trente ans.

Graziella Colanesi-Schmitt habite La Turbie depuis trente ans. « J'ai commencé à travailler l'argile blanche et appris les bases du travail de la céramique il y a une vingtaine d'années au sein du centre de loisirs de Roquebrune-Cap-Martin. Dans une ambiance chaleureuse, où chacun est libre de créer en fonction de ses goûts et techniques, et où les plus expérimentés n'hésitent jamais à partager leur savoir-faire, j'ai enrichi mes acquis et me suis intéressée plus particulièrement aux terres mêlées. Cette tradition provençale, née dans le Luberon au XVIIIe siècle, consiste à mêler les terres saturées de fer dont les teintes sont très variées, afin d'obtenir des veines colorées dans la masse, appelées nériages et dont les motifs varient à l'infini. Aujourd'hui, je peux me laisser aller à l'inspiration du moment et apporter de la modernité à mes créations tout en respectant un savoir-faire traditionnel.»

L'artiste ajoure : «Chaque pièce est unique. J'utilise la technique ancestrale du colombin pour monter à la main les pièces en hauteur. Seulement des terres, de l'eau, et mes mains... »

Jean-Claude Houel : « J'ai posé tant de pierres, je les reproduis les yeux fermés ! » Il a travaillé dans les travaux publics en Normandie puis sur la Côte d'Azur où il est arrivé voilà 55 ans. Il a notamment réalisé les fondations spéciales du Loews à Monaco. Et puis, Jean-Claude Houel a toujours dessiné. Passionné d'objets du XIXe siècle, il en fait la collection et a rempli des cahiers entiers de dessins les représentant très précisément. Un trésor encyclopédique ! Ce jeune homme de 85 ans, entretenu par la pratique du sport qu'il a promue durant vingt-six ans auprès des jeunes, se partage depuis peu entre sa maison de Tourettes-sur-Loup et La Turbie où vit sa compagne. « Dans le village, on voit des seuils, des encadrements de porte et surtout des linteaux, complètement surdimensionnés car ils ont été pris sur le trophée voisin. Toutes les façades en comportent et cela représente un ensemble homogène. C'est exceptionnel ! Je me suis dit que je devais en faire quelque chose. J'en fais des tableaux, pour le plaisir, sans prétention aucune d'artiste. Je ne suis qu'un artisan de la peinture. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct