“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Des souvenirs heureux

Mis à jour le 07/07/2017 à 05:23 Publié le 07/07/2017 à 05:23

Des souvenirs heureux

Josiane Campana était entourée de ses petits-enfants, Sarah et Erwan, pour partager ce moment d'hommage à son père autour du souverain.

Josiane Campana était entourée de ses petits-enfants, Sarah et Erwan, pour partager ce moment d'hommage à son père autour du souverain. Un moment de joie mais aussi d'émotion où elle s'est rappelée des temps heureux de ses jeunes années.

« J'ai passé toute mon enfance sur le port. Mon père avait le garage à bateaux. Le soir, je dormais chez ma grand-mère à Monaco-ville tandis que mes parents, eux, restaient au port. Il y avait des moules sur les mouillages des bateaux qui étaient très bonnes. Des oursins aussi. Ce fut une enfance heureuse. Je passais toutes mes vacances scolaires ici. Je faisais de la voile et de la rame. Nous jouions au Fort Antoine qui avait été abîmé durant la guerre et n'était alors pas encore restauré. Sur le port, il y avait une enfilade de petits garages. L'ambiance était très conviviale. La vie de mon père était autour de la mer et de la langue monégasque. Moi, je ne le parle pas trop bien. Mon père et ses parents le parlaient entre eux mais s'adressaient à moi en Français. Car on n'avait pas le droit de parler le Monégasque. Aujourd'hui, tout a changé et j'essaie de transmettre la langue à mes petits-enfants. C'est de la fierté et de la joie. Ça me rappelle beaucoup de choses… »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct