“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Des propriétaires ont gagné jusqu’à 5.800 euros dans la saison": louer votre piscine cet été peut vous rapporter gros

Mis à jour le 10/07/2019 à 10:04 Publié le 10/07/2019 à 09:40
À Antibes chez Isabelle vous pouvez profiter de la piscine à 20 euros, par personne, la mi-journée.

À Antibes chez Isabelle vous pouvez profiter de la piscine à 20 euros, par personne, la mi-journée. Photo C.T. et DR

"Des propriétaires ont gagné jusqu’à 5.800 euros dans la saison": louer votre piscine cet été peut vous rapporter gros

Depuis deux ans, de plus en plus de propriétaires mettent en location leur bassin à la journée. Un marché qui commence à prendre.

La chaleur vous tape sur le système crânien? Tout comme votre voisin de plage qui a étendu sa serviette à quelques pâtés de sables de la vôtre alors, que, soyons honnêtes, de la place, il en avait juste à côté… Vous rêvez d’avoir une piscine? Sans le côté municipal et ses ados qui lâchent des bombes juste à côté de votre tête.

Depuis deux ans, certains ont trouvé la solution: louer à la journée une piscine d’un particulier. Plus calme et plus confortable, la tendance séduit de plus en plus les particuliers. Comme les propriétaires qui peuvent rentabiliser leur bassin.

>> RELIRE. Louez sa piscine sur internet: quelles sont les règles à respecter?

"Je me suis sentie totalement en confiance"

Geneviève a déjà loué deux fois sa piscine à Mougins sur Clic & Plouf. Elle ne regrette pas...
Geneviève a déjà loué deux fois sa piscine à Mougins sur Clic & Plouf. Elle ne regrette pas... Photo C.T. et DR

Expérience concluante. Propriétaire d’une villa - avec piscine, donc… - à Mougins, aux abords de la Valmasque, Geneviève a loué, en juin, son bien à deux reprises, via la plateforme Clic & Plouf (27€ par personne sur l’une des trois plages horaires du site: 9 h-13 h, 13 h 30-17 h 30 ou 18 h-22 h) - une application disponible sur Apple et Android. "Cette villa, je la loue durant la période estivale, indique-t-elle. À cette époque, j’ai eu un creux dans les demandes et, en regardant sur internet, je suis tombée sur le site."

Banco! "Sincèrement, je n’ai eu qu’à m’en féliciter! C’est, quand même, une entrée de revenus non négligeable. Il faut être réactif et disponible car les locations peuvent être prises pour le jour même mais, ensuite, tout est bien géré."

Si un service de conciergerie est mis en place en cas d’absence du propriétaire (remise de clés, check-in…), Geneviève a tenu à accueillir elle-même les locataires.

"J’ai préféré être là pour les réceptionner, car c’est une résidence surveillée, avec des codes etc... C’était plus simple pour tout le monde." Ainsi, pendant que ces hôtes s’offraient un plouf rafraîchissant dans sa piscine de 72 m2 (!), elle a pu sortir "pour faire quelques courses." Sans arrière-pensée. "Tout est fait très sérieusement en amont, du coup, je me suis sentie totalement en confiance." Prête à renouveler l’expérience…

"Pas encore entrée dans les mœurs"

Depuis longtemps, Isabelle est dans une démarche "d’optimiser sa maison", située à Antibes. Cela fait d’ailleurs plusieurs années qu’elle loue son logement ou ses chambres, elle a donc sauté le pas facilement l’an dernier quand elle a vu que l’on pouvait aussi partager sa piscine.

"Maintenant tout se loue, rigole-t-elle. J’ai constaté que les “Airbnb” ne profitent pas totalement de la piscine. Elle est donc régulièrement libre la journée." Du coup, Isabelle a inscrit son petit coin de paradis sur Swimmy (20 euros la mi-journée à partir de 13 h). 

"Je loue un transat au bord de la piscine. Je ne loue pas la piscine complète. Il peut y avoir d’autres personnes (5 max). Mais je refuse les grands groupes et les enfants. Ce sont donc souvent des couples ou des gens seuls. »

Et pour l’instant comment ça fonctionne? "C’est trop tôt pour juger. Mais tout le monde ne connaît pas le principe car il n’y a pas encore beaucoup de piscines en location. Ce n’est pas entré dans les mœurs. D’ici 2-3 ans, par contre le marché sera saturé."

"Certains ont gagné jusqu’à 5.800€"

La piscine du Palais Bulles n'est pas disponible (malheureusement) mais on peut toujours rêver.
La piscine du Palais Bulles n'est pas disponible (malheureusement) mais on peut toujours rêver. Photo Franz Chavaroche

C’est en voyant de nombreuses piscines vides un après-midi de juillet 2016 que Raphaëlle de Monteynard a eu l’idée de fonder Swimmy, il y a 2 ans. Aujourd’hui, son site recense plus de 1.100 piscines.

Comment vote site évolue-t-il?
Cela prend du temps, mais cela commence à marcher puisque nous avons un peu plus de 20.000 utilisateurs. On a un peu plus de 1.100 piscines référencées sur le site. On a des propriétaires qui ont gagné l’an dernier jusqu’à 5.800 euros dans la saison.

Et sur la région?
On a 30 % des propriétaires en Paca.C’est la région où l’on en a le plus.

Pourquoi les particuliers préfèrent-ils louer une piscine?
Quand vous passez un moment avec des amis autour d’une piscine, ce sont toujours des moments sympathiques qui marquent. C’est ce que les gens viennent chercher. Certains ne peuvent pas partir en vacances vont, du coup, s’offrir ce petit moment privilégié. D’autres viennent seulement chercher plus d’intimité et de tranquillité.

Comment voyez-vous l’évolution de ce marché?
On espère que cela va exploser. Le nombre de piscines en France ne fait qu’augmenter, donc… On se rend compte que les gens sont contents de partager leur bien.En plus, ça leur fait un revenu supplémentaire. Ce n’est pas négligeable.

Les tarifs?
Cela va de 12 à 30 euros en moyenne. La plus chère mais c’est exceptionnelle est à 60 euros. Le prix est fixé par le propriétaire. Cela dépend du site, du lieu et de la localisation. Autour de Paris, elles sont forcément plus chères.

Clic & Plouf: le p’tit nouveau ambitieux

Depuis cette année, il y a un p’tit nouveau dans la place! Créée en octobre, la société niçoise Clic & Plouf* vient étoffer l’offre cet été. "Beaucoup de gens restent ici durant les vacances, n’ont pas de piscine et aimeraient en profiter, assure la fondatrice Orlie Akerib. Il n’y avait rien, ou pas grand-chose, pour répondre à cette attente. On s’est donc lancé."

Si l’offre sur le site reste, pour l’heure, modeste (actuellement, une vingtaine de locations entre Paca et Rhône-Alpes), l’ambition ne manque pas: "L’activité démarre, il en arrive tous les jours. Nice-Antibes-Cannes, c’est le triangle d’or, on a pas mal d’offres ici. Il y a beaucoup de villas, des propriétaires habitués à louer en AirBnB… Nous sommes de la région, on veut la mettre en valeur, la faire découvrir d’une autre manière. On part d’ici mais, potentiellement, on vise la France entière."

Avec la volonté d’imposer une marque de fabrique : la proximité avec les propriétaires: "On a une relation privilégiée avec nos clients, on visite les villas, on se rencontre. On n’aime pas le virtuel. On a beaucoup de retours de gens qui ne veulent pas avoir une “machine” en face, ça peut faire peur parfois…"

À noter que, pour le propriétaire, les frais de service de Clic & Plouf s’élèvent à 20%, sans oublier le pourcentage du moyen de paiement utilisé (1,4 à 2,9% pour Stripe, 3,4% pour Paypal).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct