“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Des petits légionnaires au Trophée !

Mis à jour le 26/10/2016 à 05:10 Publié le 26/10/2016 à 05:10
Enfants et adultes se sont passionnés pour les différents ateliers proposés.

Enfants et adultes se sont passionnés pour les différents ateliers proposés. M.-E.C.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Des petits légionnaires au Trophée !

Dans le cadre de la nouvelle édition de « Monument jeu d'enfant » organisée par le Centre des monuments nationaux ce week-end, la Legio VI Ferrata a animé le site du Trophée d'Auguste pour le plus grand plaisir des enfants qui étaient accueillis gratuitement.

Dans le cadre de la nouvelle édition de « Monument jeu d'enfant » organisée par le Centre des monuments nationaux ce week-end, la Legio VI Ferrata a animé le site du Trophée d'Auguste pour le plus grand plaisir des enfants qui étaient accueillis gratuitement.

Dès samedi, ils sont venus en nombre, en famille et entre amis, découvrir le campement de légionnaires romain, écouter attentivement l'histoire de l'antique légion romaine commentée par Marc Berlesconni, président de l'association Legio VI Ferrata. Et se glisser dans la peau d'un légionnaire romain : entraînement aux positions de marche et de combats, fabrication de bouclier et de cotte de maille, atelier de poterie, écriture sur tablettes de cire, jeux romains (marelles, dés et osselets) et tir à l'arc.

Un vrai camp de légionnaires avait planté ses tentes au pied du Trophée.
En avant petits légionnaires ! Avec les conseils de la Legio VI Fetrata.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.