“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Des nouveautés entre Monaco et Dakar

Mis à jour le 11/11/2017 à 05:20 Publié le 11/11/2017 à 05:20
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Des nouveautés entre Monaco et Dakar

Dans un peu moins de deux mois, l'Africa Eco Race, 10e du nom, s'élancera de la Principauté de Monaco pour quinze jours de surprises et de nouveautés, dans la pure tradition du rallye.

Dans un peu moins de deux mois, l'Africa Eco Race, 10e du nom, s'élancera de la Principauté de Monaco pour quinze jours de surprises et de nouveautés, dans la pure tradition du rallye. Du 31 décembre au 14 janvier, les concurrents traverseront le Maroc, la Mauritanie et le Sénégal avant une arrivée d'exception sur les berges du mythique lac Rose, à Dakar.

Avec plus d'un tiers du parcours renouvelé, René Metge, directeur sportif de l'épreuve, réserve de nombreuses surprises aux motos, quads, autos et camions en lice : « Au Maroc, nous avons trouvé de nouvelles pistes à l'image de la dernière spéciale vers Dakhla, entièrement inédite puisqu'elle n'aura jamais été aussi loin en tout terrain dans l'extrême sud du pays. Également, après la journée de repos au bord de l'océan Atlantique, la première spéciale mauritanienne sera nouvelle. Il y aura aussi un peu plus loin une étape marathon baptisée « 500 miles ». Une première sur l'épreuve qui pourrait permettre à certains de faire la différence, surtout avec le parcours 100 % sable et les dunes cathédrales au programme. »

Pour franchir l'arrivée, il faudra couvrir 6500 km dont plus de la moitié de spéciales.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.