“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Des livres à dévorer et des rencontres à savourer

Mis à jour le 25/11/2018 à 05:03 Publié le 25/11/2018 à 05:03
Les passionnées de cuisine ont pu enrichir leur bibliothèque de nouvelles recettes.

Les passionnées de cuisine ont pu enrichir leur bibliothèque de nouvelles recettes. Cyril Dodergny

Des livres à dévorer et des rencontres à savourer

Cuisiner est un art, écrire l'est aussi, transmettre et partager le sont tout autant.

Cuisiner est un art, écrire l'est aussi, transmettre et partager le sont tout autant. La Journée du livre gourmand… Un nom qui donne l'eau à la bouche et une première en Principauté. Dans le Théâtre Princesse-Grace, ce samedi, se sont réunis, à l'occasion de cet événement dédié à l'art culinaire dans ses formes les plus variées, chefs, journalistes, historiens, philosophes, photographes et, bien sûr, un public qui est venu en nombre et parfois de loin, pour partager ce moment avec tout ce beau monde. Christian Garcia, parrain de l'édition, Jacques Maximin, Virginie Basselot, Joseph Cohen, Aline Gérard… ils ont tous ou presque, répondu présent.

« La cuisine est un héritage »

À l'initiative de ce bel événement, la Médiathèque de Monaco, mais aussi Françoise Gamerdinger, déléguée à la Culture à la mairie de Monaco. « C'est une idée qui germe depuis trois ans. Nous avons souhaité organiser cette journée car, pour nous, la cuisine est synonyme de partage et de transmission. C'est un héritage », souligne l'élue.

Un regard sur l'art culinaire que partage également Gilles Brunner, ancien chef cuisinier du Palais Princier, aujourd'hui président du Cordon d'Or de la cuisine française. « On ne fait pas à manger pour soi. Le partage est l'une des qualités premières d'une personne qui aime cuisiner. Depuis une quinzaine d'années, les choses ont changé. Avant, je ne sortais jamais de ma cuisine, maintenant, les chefs vont de plus en plus à la rencontre du public », explique Gilles Brunner.

Et c'est avec plaisir que les grands chefs se sont prêté au jeu des dédicaces, mais aussi, à celui des démonstrations. Sur l'estrade, Jean Montagard, chef végétarien est au fourneau. Il emmène toute une assemblée à la découverte des cucurbitacées.

Conférences et dégustations

De sa démonstration, en ressortent des petits beignets savoureux que tous s'empressent de savourer. Soupe de légumes, petites verrines aux saveurs sucrées et épicées, de l'entrée au dessert, tout le monde semble se régaler. Une journée également ponctuée de conférences sur la gastro-diplomatie, sur la transmission, la formation, le partage et de petits ateliers pour les futurs, qui sait, grands chefs de demain. De nombreux exposants ont aussi fait le déplacement, comme Eve Vernice, floricultrice à Menton, qui faisait goûter aux curieux, de jolis bégonias rosés. Ce samedi avait une saveur bien particulière.

ELODIE ANTOINE


La suite du direct