Rubriques




Se connecter à

Des liens plus forts avec le Mexique

« À 10 000 km de distance, Monaco et le Mexique sont éloignés ; ils ont cependant des synergies à développer.

J.D. Publié le 12/10/2016 à 05:06, mis à jour le 12/10/2016 à 05:06
Juan Manuel Gomez Robledo invité d'honneur d'un ambassador's lunch organisé par le MEB.
Juan Manuel Gomez Robledo invité d'honneur d'un ambassador's lunch organisé par le MEB. Réalis

« À 10 000 km de distance, Monaco et le Mexique sont éloignés ; ils ont cependant des synergies à développer. (...) Nos échanges peuvent et doivent encore être développés. »

Hier, à l'Automobile club, Michel Dotta, président du Monaco Economic Board (MEB), s'est adressé publiquement à Juan Manuel Gomez Robledo, dans le cadre d'un ambassador's lunch. Le nouvel ambassadeur du Mexique à Monaco a remis ses lettres de créances au prince Albert II lundi 10 octobre. Et déjà, les deux hommes comptent bien tisser des liens économiques et culturels.

« Monaco Economic Board projette, dans le cadre de son cycle Amérique latine, d'organiser en 2017 une mission d'entreprises monégasques au Mexique. La Direction du tourisme et des congrès de Monaco a aussi inscrit à son programme 2017 une opération de promotion au Mexique. Les Ballets de Monte-Carlo ont d'ores et déjà programmé Lac pour fin juillet. » Voici donc des projets qui s'apprêtent à se concrétiser du côté des Monégasques.

 

De son côté, Juan Manuel Gomez Robledo exerce pour la première fois des fonctions d'ambassadeur. « La France et Monaco pour premières ambassades, c'est quand même le rêve. » Avec sa remise de lettres de créance, l'homme a eu l'occasion de s'entretenir avec le souverain. « Le prince Albert II et moi-même avons parlé du climat. Puis nous avons échangé sur la campagne électorale aux États-Unis. Le souverain a eu des mots aimables à propos du Mexique. Dans le contexte actuel, je lui en suis très reconnaissant. »

Juan Manuel Gomez Robledo s'exprime dans un français absolument parfait. Il a fait toute sa scolarité à Genève et dans des établissements français. Il se montre passionné d'art et de culture. Alors, forcément, entre le Mexique, la France et Monaco, il est particulièrement bien servi ! « Paris a programmé, du 5 au 11 octobre, Viva Mexico, un festival de cinéma mexicain. Régulièrement, des projections sont faites à Cannes ou à Biarritz. Je voudrais explorer cela à Monaco… »

«En matière économique, nos échanges sont assez modestes. On pourrait mieux faire, notamment dans le tourisme haut de gamme. » L'ambassadeur est donc enclin à concrétiser tous les projets qu'il jugerait intéressants.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.