“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Des juillettistes plus ou moins nombreux ?

Mis à jour le 31/07/2018 à 05:07 Publié le 31/07/2018 à 05:07

Des juillettistes plus ou moins nombreux ?

Monaco reste un passage obligé des touristes en vacances sur la Côte d'Azur, mais les séjours sont souvent courts et la fréquentation en baisse en juillet selon plusieurs commerçants

A11 h 55, devant le palais princier, la relève de la garde des carabiniers commence devant un parterre de touristes armés d'appareils photos et de téléphones portables, bien décidés à capturer ce moment unique sur le Rocher. « La relève de la garde nous intéresse pour le folklore. On a déjà vu celle de Londres, donc on va pouvoir comparer », explique Séverine, Parisienne de 35 ans, en vacances à Roquebrune-sur-Argens, venue à Monaco avec son ami pour la journée.

Monaco en 24 heures

La majorité des touristes interrogés n'était que de passage à Monaco. Comme Ramzi, en vacances à Nice avec sa famille : « On est arrivés ce matin par le train et on est venus ici directement pour voir la relève de la garde. On veut aussi aller à la cathédrale dans laquelle la princesse Grace s'est mariée et où elle a été enterrée. Puis nous irons peut-être au musée océanographique et au Café de Paris avant de rentrer ce soir ».

Selon Véronique, qui travaille dans un magasin de souvenirs sur la place du Palais, la majorité des touristes qu'elle voit passer « ne restent que quelques heures à Monaco ».

Pourtant, en 2017, la durée moyenne des séjours en Principauté était de 2,6 jours. Et, en cette fin de mois de juillet, la Société des Bains de Mer enregistre des séjours moyens de trois nuits dans ses hôtels quatre et cinq étoiles, occupés par les touristes, majoritairement français, suisses et américains.

Du musée océanographique au Grimaldi Forum

Mais que le séjour soit court ou long, les activités restent équivalentes. Outre le palais princier, la plage, le port et la place du Casino, certains lieux reviennent dans toutes les bouches. Comme le musée océanographique.

Depuis le 1er juillet, plus de 40 000 visiteurs ont franchi ses portes, en majorité des Français, des Italiens, des Russes et des Allemands. Une progression de 8 % sur la période janvier-juillet par rapport à l'année dernière.

Quant à l'exposition « L'Or des Pharaons », c'est un succès.

Le Grimaldi Forum a déjà vendu plus de 20 000 tickets. De quoi donner de bons espoirs aux organisateurs de battre le nombre de 48 000 entrées vendues pour « La Cité Interdite à Monaco » l'été dernier.

Au Jardin Exotique, autre lieu phare de Monaco, on note une augmentation de la fréquentation de 100 personnes par jour depuis le week-end du 14 juillet.

Après la Coupe du monde

De nombreux professionnels estiment que les touristes sont arrivés à Monaco à partir du 15 juillet : « Pendant la Coupe du monde, ça a été un peu compliqué mais depuis, il y a plus de monde » note Johanna, qui travaille dans une boutique de souvenirs.

« Les Français surtout ont commencé à arriver après le 15 juillet » remarque Gaëlle, qui travaille au « Corner Store » depuis 2013.

Un sentiment corroboré par le cabinet Protourisme qui révèle que deux millions de Français ont attendu la fin de la Coupe du monde pour réserver leur destination de vacances.

Arnaud, qui travaille au restaurant « La Pampa », non loin du Palais, a l'impression qu'il y a « moins de monde que l'année dernière. La terrasse n'est pas pleine. Monaco est de plus en plus cher et puis les vacances scolaires sont arrivées tard en France. »

Même constat dans la boutique de souvenirs voisine où on note une fréquentation moins importante que l'année dernière avec « moins de croisières » et des touristes qui « arrivent beaucoup plus tard le matin ». Une baisse qui « se ressent sur les ventes ».

Pour Johanna, si certains commerçants considèrent la fréquentation en baisse, c'est parce qu'elle est « en dents de scie cette année, alors qu'elle était plus régulière l'année dernière ».

En tout cas, les touristes apprécient la Principauté et reviennent. Comme Michel, Bourguignon en vacances à Hyères avec sa femme, venu à Monaco pour la journée, qui s'émerveille : « Il y a longtemps qu'on n'était pas venus, c'est une très jolie ville. Il y a un mélange d'ancien et de moderne. C'est très agréable. On s'y sent bien, et en sécurité. »


La suite du direct