“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Des formations sur mesure créées par la filière parfums-arômes

Mis à jour le 16/01/2016 à 05:14 Publié le 16/01/2016 à 05:14

Des formations sur mesure créées par la filière parfums-arômes

Confrontés à la difficulté de trouver du personnel adapté à ses spécificités (technologies, chimie, transport de matières dangereuses...), les professionnels de la filière arômes-parfums-cosmétique, regroupés au sein du syndicat Prodarom, ont pris le taureau par les cornes dès 1972, en créant le groupement de formation Asfo-Grasse.

Confrontés à la difficulté de trouver du personnel adapté à ses spécificités (technologies, chimie, transport de matières dangereuses...), les professionnels de la filière arômes-parfums-cosmétique, regroupés au sein du syndicat Prodarom, ont pris le taureau par les cornes dès 1972, en créant le groupement de formation Asfo-Grasse. « Historiquement, le métier se transmettait de père en fils. Mais les sociétés grossissant, il a fallu trouver une solution », explique Laura Casile, chargée du recrutement et du placement.

Le résultat est ultra-efficace, grâce à des sessions de formation en alternance qui s'ouvrent au gré des besoins des entreprises, avec un taux d'embauche à la sortie qui avoisine les 100 %.

Aujourd'hui, 70 entreprises - de Carros à Toulon - font régulièrement appel à l'Asfo. Y compris les poids lourds, comme Mane. « Cette école forme des étudiants préparés à la vie professionnelle avec des compétences parfaitement adaptées à nos métiers, confirme Pascal Chapelon, le directeur des ressources humaines de la société. Chaque année, une proportion significative de contrats en alternance avec l'Asfo se concrétisent par des embauches. »

La clé, c'est l'adaptabilité. Celle des contenus donc, mais aussi celle de la temporalité, avec des sessions tous les mois ou tous les deux mois, en fonction des demandes des professionnels pour la formation la plus dispensée (assistant technique des industries aromatiques et cosmétiques).

« C'est notre plus ancienne formation diplômante. Elle dure deux ans. Sur 20 ans, environ 600 personnes l'ont suivie. » Généralement âgés de 20 à 40 ans, les élèves doivent être titulaires au minimum d'un BEP, et passer test et entretien. « En octobre on a aussi rouvert la formation d'opérateur de fabrication, qui avait été fermée quelques années, pour répondre à la demande », précise Laura Casile.

En tout, l'Asfo diplôme ainsi 60 personnes chaque année, sans compter les formations des intérimaires et des salariés.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct