“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Des fans maîtres de l'univers Lucas

Mis à jour le 12/12/2015 à 05:14 Publié le 12/12/2015 à 05:14
Les troupes de l'Alliance et de l'Empire réunies à Nice par Galaxie Vésubie, sur la Prom'.
Photo Photo Franck Fernandes)
Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Des fans maîtres de l'univers Lucas

« Bah alors, il est où Chewbacca ?

« Bah alors, il est où Chewbacca ?

- Il est chez lui, il a attrapé froid ! »

Ils n'en finissent pas d'être interpellés par les passants... Et ne s'en lassent pas. Sur la promenade des Anglais picotée par une fraîcheur pré-hivernale, Patrick Poggioli et sa joyeuse bande de Galaxie Vésubie offrent un avant-goût de Star Wars aux passants amusés. Patrick, ou plutôt Qui-Gon-Jin, chevalier Jedi de profession. Car bien sûr, cette bande de mordus azuréens s'est costumée à la mode Tatooine.

« Rêve de gosse ? Non : rêve d'adulte ! », sourit Bertrand, le Richard Gere de la bande, en tenue de Jedi consulaire. « Nous avons confectionné la plupart des costumes nous-mêmes. Les revêtir, c'est l'occasion de s'amuser, se retrouver et donner des moments de joie au public. Ça fait vraiment plaisir. »

La preuve. Lors de notre séance photo jeudi soir à Nice, badauds, joggeurs et cyclistes ouvrent de grands yeux et esquissent de larges sourires à la vue des personnages de légende. Ou plutôt de ces avatars azuréens, dont la galaxie s'étend de Nice à Lantosque.

Il y a là Robin, un Dark Vador qui a retrouvé sa voix. Michaël, juvénile Obi-One Kenobi. Maude en princesse Leïa ou Cathy en élégante reine Amidala. Ou encore Fred, le Stormtrooper intenable et rigolard. « Lui, il a la clim' dans son armure ! », s'esclaffe Patrick Poggioli. Entre un selfie avec les passants et un pas de danse pour amuser la galaxie, Fred confie qu'il vient d'avaler d'une traite, pour la énième fois, les six épisodes de Star Wars. « Moi aussi... En trois heures ! », fanfaronne Michaël, enfant de la génération Bref.

Au quotidien, ils sont publicitaire, sculpteur, infirmier en bloc opératoire, administrateur système ou distributeur de journaux. Mais ce samedi, ils incarnent les troupes de l'Alliance et de l'Empire. Cet après-midi à Nice, dans un magasin de l'avenue Jean-Médecin. Ce soir à Biot, pour la soirée de lancement qui réunira les fans azuréens de Star Wars. On les verra encore donner du sabre laser jeudi 17 à l'hôpital l'Archet 2 pour l'association Tous avec Hugo, le 19 à Nice-Lingostière puis Saint-Raphaël, le 26 à Saint-Tropez... Et le 16, forcément, pour la séance du soir au Pathé Masséna.

« C'est un événement planétaire. Des années qu'on attend ça... Ça y est, enfin !, s'exclame Patrick Poggioli. Ça fait du bien. Et ce n'est pas ridicule, au contraire. » Dingues de la saga, oui. Mais pas fous pour autant. « On ne vit pas Star Wars ; on est Star Wars le temps d'une animation ou d'une séance photo avec les gens », tempère Fred.

Dans leur galaxie, ils ne sont pas seuls. Sur la Côte, d'autres communautés de fans endosseront leur costume ou promèneront leur R2D2 mercredi. Comme les « officiels » de la 501e Légion ou les chevaliers Jedi antibois de Saber Lords. Un petit monde de passionnés qui rêve éveillé et qui partage ce point commun avec notre Obi-One Michaël : « Cette année, Noël, c'est le 16 décembre ! »

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.