Des élèves en décrochage accueillis au CIO

Hier après-midi, le Centre d'information et d'orientation (CIO) de Menton a accueilli des élèves de 4e de l'internat relais de Saint-Dalmas de Tende.

Article réservé aux abonnés
Publié le 16/10/2018 à 05:12, mis à jour le 16/10/2018 à 05:12
Hier, une psychologue de l'Éducation nationale du CIO a animé un atelier de « photo-langage » pour des collégiens en difficulté.
Hier, une psychologue de l'Éducation nationale du CIO a animé un atelier de « photo-langage » pour des collégiens en difficulté.

Hier après-midi, le Centre d'information et d'orientation (CIO) de Menton a accueilli des élèves de 4e de l'internat relais de Saint-Dalmas de Tende.

Chaque trimestre, l'établissement accueille - au maximum - douze adolescents en très grande difficulté. Manquements graves et répétés au règlement intérieur, absentéisme chronique non justifié, démotivation dans les apprentissages, déscolarisation… « L'objectif est de réinsérer ces jeunes au plus vite. Pour cela, ils ont des cours le matin et des ateliers l'après-midi », résume une enseignante de l'internat. Hier, l'atelier du jour se déroulait au CIO. « Nous sommes l'un des maillons qui participent à la réinsertion et à la resociabilisation de ces collégiens », précise la directrice. Réunis autour d'une table, les adolescents participaient à un atelier de « photo-langage ». Spirale, eau, désert, feu…

À tour de rôle, chacun devait choisir une image et expliquer ce que l'illustration lui évoque. Puis chaque élève a passé un test d'orientation suivi d'un entretien pour commencer à discuter d'un projet de métier ou de formation.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Monaco-Matin

Un cookie pour nous soutenir

Nous avons besoin de vos cookies pour vous offrir une expérience de lecture optimale et vous proposer des publicités personnalisées.

Accepter les cookies, c’est permettre grâce aux revenus complémentaires de soutenir le travail de nos 180 journalistes qui veillent au quotidien à vous offrir une information de qualité et diversifiée. Ainsi, vous pourrez accéder librement au site.

Vous pouvez choisir de refuser les cookies en vous connectant ou en vous abonnant.