“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Des dépose-sapins installés en Principauté

Mis à jour le 06/01/2018 à 05:03 Publié le 06/01/2018 à 05:03
La place Saint Charles fait partie des onze zones de ramassage réparties sur le territoire.

Des dépose-sapins installés en Principauté

Des zones de récolte ont été aménagées spécialement pour les sapins de Noël. L'objectif : débarrasser les habitants sans encombrer les rues grâce à une équipe dédiée jusqu'au 31 janvier

Il y a des jours avec sapins et des jours sans. Anis, intérimaire chargé de la collecte des déchets pour la Société monégasque d'assainissement (SMA) est spécialement dépêché pour rechercher les conifères abandonnés sur les trottoirs. « On ne sait jamais sur quoi l'on va tomber. Entre un canapé, des cagettes ou une imprimante, il m'arrive souvent d'en trouver un », ironise-t-il avant de commencer son service.

Hier, en début d'après-midi, il est le premier surpris de finir une de ses tournées la remorque pleine de sapins. Il a récupéré cent quarante kilos au total, soit une quinzaine de sapins dans les espaces aménagés par la Direction de l'Environnement.

Se débarrasser de son sapin sans encombrer

Onze zones de ramassage ont été installées un peu partout dans Monaco. Matérialisées par des barrières grises, elles facilitent l'organisation du tri des déchets. Une équipe est désormais dédiée à cet effet jusqu'au 31 janvier. « Le but est d'offrir la possibilité aux habitants de se débarrasser de leur sapin sans encombrer les poubelles et les bennes à ordures classiques », explique Marie Bérard, directrice adjointe du service propreté et environnement à la SMA.

« Pour l'instant, la collecte n'a pas été aussi fructueuse que nous le souhaitions. On retrouve encore des conifères en bas des portes avec les autres encombrants. Après, ce n'est que la première année que nous mettons en place un tel dispositif », justifie-t-elle.

Le recyclage : un objectif

La nouvelle stratégie de collecte de la SMA commence à porter ses fruits. Certains habitants ont déjà approuvé la démarche. Ils ont pris le temps de disposer le leur dans les zones « dépose-sapins ».

Parfois recouvert d'un sac 100 % biodégradable ou de sacs poubelle classiques. D'autres portent encore les traces de Noël, ce qui préoccupe la société SMA qui, à terme, aimerait les recycler. « Il faut penser à enlever toutes les décorations ! Si on veut pouvoir récupérer les arbres et en faire du compost, il faut que les acheteurs pensent à enlever tout le plastique dessus. Et surtout éviter de les recouvrir de neige artificielle », avertit M. Ferraro, responsable d'exploitation à la SMA.

Brûlés avec les autres déchets

Les équipes de ramassage finissent leur tournée au même endroit : le centre de tri local. Une odeur nauséabonde attaque les narines des plus sensibles.

Anis, habitué, sait dans quelle zone il doit vider sa remorque. Ici, la ferraille, les déchets ménagers et le bois sont jetés dans des bennes différentes. « Les sapins sont tous incinérés. Nous avons développé cette initiative trop tard pour trouver les filières de récupération qui permettraient une valorisation », déplore Marie Bérard.

En parallèle de l'évolution des mentalités souhaitée, la SMA a désormais un an pour peaufiner son opération.


La suite du direct