"Des coupures ne sont pas à exclure cet hiver à Monaco": la SMEG fait le point sur le plan de délestage envisagé

La Principauté de Monaco pourrait aussi connaître des coupures d’électricité ponctuelles d’une durée limitée cet hiver. Objectif : éviter le black-out. On fait le point sur le plan de délestage envisagé.

Article réservé aux abonnés
Marie Cardona Publié le 12/12/2022 à 09:00, mis à jour le 12/12/2022 à 10:20
En adoptant de "bons gestes", Monaco pourrait être épargné par le black-out de l'hiver Photo Jean-François Ottonello

"Au vu des conditions dans lesquelles l’hiver se présente, notamment en termes de moyens de production, il n’est pas à exclure qu’il y ait des coupures cet hiver." Liée à la France dans une "communauté de destin électrique", la Principauté a, elle aussi, mis au point un plan de délestage pour passer l’hiver. L’objectif étant d’éviter "une situation catastrophique, qui serait le black-out", explique Sylvain Didierjean, directeur électricité gaz et efficacité énergétique à la Smeg (Société Monégasque de l’Électricité et du Gaz).

Quelle est la situation?

"Quand il y aura des périodes de tension liées à la température, c’est le chauffage qui génère - en Europe en général - une augmentation de la consommation. Donc la question est : au cœur de l’hiver, quand il fera vraiment froid, aura-t-on assez de moyens de production? Ce n’est pas sûr", rappelle Sylvain Didierjean.

La cause principale: le nucléaire français. "Il est en maintenance et prend du retard. Tous les jours on entend que des centrales sont remises en route. Mais il n’empêche que tout le parc nucléaire n’est pas encore là."

Quelle est la solution?

Il n’y en a qu’une. "Faire en sorte que la consommation baisse." C’est bien là que le plan de délestage intervient. Si la tension sur le réseau électrique français devenait trop importante, particulièrement pendant les périodes de grand froid, des coupures pourraient avoir lieu.

"La France demandera à Monaco de baisser sa consommation. Ces coupures seront faites à la main du gouvernement princier", confie Sylvain Didierjean, précisant toutefois que les détails de ce plan restent confidentiels. "Nos réseaux sont complètement interconnectés et on ne peut pas faire abstraction de ce qui se fait en France."

Quand interviendront les coupures?

"Ce qui est vraiment important de comprendre c’est qu’on ne va pas chercher 50% de baisse de consommation mais 5 à 10%." Aussi, si coupures il y a, celles-ci seront "très localisées [à l’échelle d’un quartier, ndlr], sur des créneaux de 2h maximum, à des horaires très précis et annoncés à l’avance, et il est assez peu probable qu’on en ait sur plusieurs jours consécutifs". Car "le processus de délestage consiste à faire tourner ces mesures sur les régions françaises, y compris Monaco".

Pour anticiper des situations de tension et permettre aux consommateurs de réaliser les bons gestes au bon moment, la Smeg a mis en place sur son site internet une « météo de l’électricité ». Photo Jean-François Ottonello.

Comment savoir si Monaco sera concerné?

Depuis début octobre, la SMEG a mis en place une "météo de l’électricité" sur son site internet. Les informations y sont actualisées toutes les 15 minutes et présentent les prévisions sur jour en cours et des trois prochains jours.

Trois couleurs (vert, orange ou rouge) indiquent l’état de tension énergétique sur le réseau. Si la météo est verte, "la consommation est normale mais les bons gestes sont les bienvenus", indique le site.

Jaune: "Le système électrique est tendu. Les bons gestes sont nécessaires".

Rouge: "Le système électrique est très tendu. Coupures électriques inévitables si nous ne baissons pas notre consommation. Les bons gestes sont indispensables".

L’ensemble de ces "bons gestes", sont listés sur le site. Ils vont de réduire le chauffage, à décaler certains usages domestiques en dehors des plages horaires 8h-13h et 18h-20h, modérer l’utilisation des appareils de cuisson ou encore éteindre les lumières inutiles…

Des communications, via SMS, mail ou notification pour les consommateurs ayant un compte myNexio, seront envoyées à J-3 en cas d’alerte orange ou rouge. Puis à J-1. "C’est le matin même qu’on sait si des coupures vont avoir lieu."

Pourquoi il ne faut pas paniquer?

"Ce qu’il faut bien comprendre c’est que les consommateurs ont les clés en main. S’ils font effectivement les gestes qu’on attend d’eux au bon moment, il y a largement de quoi passer la difficulté sans faire appel aux coupures. Si, en revanche, le comportement qu’on attend des clients industriels, entreprises et particuliers n’est pas suffisant, là il sera peut-être nécessaire de faire appel aux coupures", expose Sylvain Didierjean.

L’heure est donc à la solidarité et à "l’effort collectif".

Comment se préparer?

Les consommateurs étant prévenus à l’avance des coupures, ils ont le temps de s’y préparer.

"On prévoit de quoi s’éclairer. Si une coupure intervient à 18 h, il fait nuit. Il faut être capable de s’éclairer un minimum" avec des lampes torches ou sur batterie. "Il est nécessaire de recharger son téléphone ou d’avoir une batterie externe. Pour pouvoir appeler les urgences en cas de besoin", liste Sylvain Didierjean.

Et de poursuivre: "Pas d’inquiétude sur tout ce qui est alimentaire. Le contenu d’un frigo tient 4 h et celui d’un congélateur tient 24h si la porte n’est pas ouverte". "Il faut penser à avoir un peu d’eau avec soi."

À quoi s’attendre à Noël?

Si des points de tension peuvent survenir dès la semaine prochaine - sans pour autant nécessiter de coupure -, il est "assez peu probable" qu’on connaisse des difficultés de production pendant les vacances de Noël.

"Le problème, c’est le cumul de la consommation des entreprises et des particuliers. Le week-end et en période de vacances scolaires, les entreprises ne travaillent pas donc la tension est moindre."

L’effort des consommateurs ne doit pas être abandonné pour autant. "Il faut s’attendre à ce que janvier et début février soient des périodes difficiles. On sera encore dans une situation où des centrales ne seront pas en route, alors qu’on sera en plein cœur de l’hiver."

Savoir+
Retrouvez la météo de l’électricité sur le site www.smeg.mc et très prochainement sur le site de Monaco-Matin.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.