“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Des collégiens azuréens Auschwitz Birkenau, le plus grand cimetière du monde sans tombes

Mis à jour le 12/02/2019 à 10:22 Publié le 12/02/2019 à 10:21
Les effets personnels des familles déportées illustrent douloureusement le crimede masse.

Des collégiens azuréens Auschwitz Birkenau, le plus grand cimetière du monde sans tombes

Auschwitz.

Auschwitz. 28 bâtiments en brique rouge. Des blocs-musée qui témoignent de l’abomination de l’holocauste. Une usine de tortures d’abord. Avec ces cellules verticales d’un m2 pour quatre hommes que l’on découvre en silence. En file indienne. Le cœur serré. « Devant ce mur en liège pour éviter les ricochets, on les abattait de dos et nus » indique le guide. Photos insoutenables de corps décharnés, fruits des expériences inhumaines du Dr Mengele. Vestiges de ces innombrables vies ôtées. De peaux indignement tatouées. Dans un couloir interminable, des cheveux. « On en a retrouvé sept tonnes ». Des monceaux de lunettes, peignes et malles illustrent l’ignominie nazie. Que ces...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct