“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Des bijoux d'exception à tous les prix !

Mis à jour le 16/07/2017 à 05:03 Publié le 16/07/2017 à 05:03
Chantal Beauvois met un point d'honneur à présenter des pièces d'exception mais aussi d'autres plus accessibles.

Chantal Beauvois met un point d'honneur à présenter des pièces d'exception mais aussi d'autres plus accessibles. Jean-François Ottonello

Des bijoux d'exception à tous les prix !

Il y a 650 lots de 200 euros à deux millions », annonce avec une pointe d'espièglerie Chantal Beauvois, de l'Hôtel des ventes de Monte-Carlo.

Il y a 650 lots de 200 euros à deux millions », annonce avec une pointe d'espièglerie Chantal Beauvois, de l'Hôtel des ventes de Monte-Carlo. Dans cette semaine d'enchères estivales, il y en a pour tous les goûts (de l'ancien, du discret, du clinquant, de la collection…), et pour tous les budgets.

« Ces ventes présentent un double intérêt : les prix sont très intéressants, parfois à un tiers du prix catalogue, et il y a des pièces qui sont dorénavant introuvables », explique-t-elle. Comme ces splendides saphirs cachemire, dont les filons indiens sont épuisés, ou ces rubis de Birmanie.

Les plus grands noms de la joaillerie s'étalent dans les vitrines du Casino de Paris où ils sont exposés : Mauboussin, le Niçois Henri Martin, Chanel, Marina B., ou encore Lalique, dont un pendentif libellule des années 1900, qui est resté enfermé des décennies dans un coffre, et qui fait la fierté de Chantal Beauvois.

Au programme également, une vente de montres, là aussi à tous les prix. Entre autres pièces remarquables, une Jaeger-LeCoultre avec un gyrotourbillon, une mécanique extrêmement précise, pour une pièce à 280 000 euros. Ou encore une Rolex Comex, portée par un plongeur du Var qui est descendu à 316 mètres en sous-marin, certificat à l'appui, estimée aux alentours de 30 000 euros.

Pour les amateurs, une vente d'art russe présentera une collection exceptionnelle de pièces d'orfèvrerie de Fabergé, mais également des icônes richement décorées de pierres serties, ou des pièces d'argenterie issues du service des filles du tsar, et même un pendentif qui cache en son centre un thermomètre à thé. So chic, so pratique.


La suite du direct