“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Des battles de hip-hop place de la Libération

Mis à jour le 11/07/2018 à 05:15 Publié le 11/07/2018 à 05:15
D'autres compétiteurs très talentueux ont rendu le choix difficile au jury.

Des battles de hip-hop place de la Libération

C'était une première édition et ce fut un énorme succès sur la place Libération.

C'était une première édition et ce fut un énorme succès sur la place Libération. Le Sun Break City, manifestation et compétition proposée par le pôle jeunesse de la Ville, a rassemblé un public jeune, nombreux et enthousiaste, d'ores et déjà conquis par ces battles entre danseurs professionnels, venus d'un peu partout en Europe.

Douze équipes

Au total douze équipes se sont affrontées sur la scène et un premier tandem vainqueur, la team Sosax & Keziah. Une soirée exceptionnelle avec des équipes en démonstration Angela & Silva, l'équipe italienne, Théodora & Biscuits, en provenance du Nord et Badlee & Grizzlee l'équipe de Beausoleil.

Danses urbaines aux chorégraphies spectaculaires, cette première beausoleilloise animée par Nilton avec DJ Ventiane aux platines, n'en restera pas là, puisqu'on prépare déjà l'édition 2019, qui pourrait bien devenir le rendez-vous azuréen du hip-hop.

Le tandem Badlee & Grizzlee de l'équipe de Beausoleil.
Le tandem Badlee & Grizzlee de l'équipe de Beausoleil. S. I.
Le premier tandem vainqueur, la « team Sosax & Kezia », entouré des 3 membres du jury, du maire Gérard Spinelli et de son épouse.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct