“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Des auto-écoles contre la réforme du code

Mis à jour le 01/03/2016 à 05:14 Publié le 01/03/2016 à 05:14
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Des auto-écoles contre la réforme du code

La nouvelle réforme du code de la route ne passe pas. En tout cas auprès du Conseil national des professions de l'automobile (CNPA), premier syndicat des auto-écoles.

Il avait, hier, appelé à manifester dans toute la France. Des manifestations étaient organisées dans plusieurs villes de France, mais pas dans les Alpes-Maritimes.

Le CNPA réclame un report de quatre mois de la nouvelle épreuve du code de la route, dont la mise en place est prévue pour le mois d'avril. Selon le Conseil, la mise en place du nouveau code est beaucoup trop courte pour préparer les élèves à un examen qui doit entrer en vigueur le 18 avril.

Ce n'est pas l'avis de l'Unic, branche éducation routière de la Fédération nationale de l'artisanat automobile (FNAA). Elle rappelle dans un communiqué qu'elle a réussi à décrocher un entretien avec Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière. Notamment sur la lutte contre les pratiques illégales et la confirmation de l'obligation de détenir un local pour exploiter un établissement d'enseignement de la conduite. « La plupart des problèmes sont résolus. Quant aux réformes du code, actées rapidement, cela n'a rien de nouveau », affirme ainsi Guy Teisseire, membre du CNPA et patron d'une auto-école à Peymeinade. Selon l'Unic, des éclaircissements devraient être apportés par Emmanuel Barbe le 10 mars prochain.

L'organisation de l'épreuve du code de la route a par ailleurs été confiée au privé.

« Il reste l'inconnue du nombre de centres d'examens qu'il y aura dans le département des Alpes-Maritimes, souligne Guy Teisseire. C'est important pour que l'accès soit facile pour les candidats. »

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.