Rubriques




Se connecter à

Des aires de livraison connectées en Principauté

Elles sont installées dans neuf secteurs stratégiques du territoire. Objectifs : plus de praticité aux livreurs et moins d’anarchie en cœur de ville.

J.B. Publié le 05/05/2022 à 10:15, mis à jour le 05/05/2022 à 10:37
Les aires de livraison connectées, pour l’instant installées dans neuf secteurs stratégiques comme ici rue Grimaldi, sont appelées à se développer. (Photo Michael Alesi/ Dir com)

Livrer chaque commande sans accentuer la congestion à Monaco. Un pari que tente de relever le gouvernement monégasque en créant en Principauté les premières aires de livraison connectées. De nombreuses livraisons s’effectuent en effet chaque jour, et surtout en matinée, en Principauté. À la clé, des problèmes de circulation qui viennent s’ajouter à un trafic déjà dense et des pratiques parfois abusives de la part de certains livreurs qui stationnent en double file.

Dans le cadre de la stratégie de mobilité du gouvernement princier et du programme de transformation numérique "Extended Monaco", le département de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme et la délégation interministérielle chargée de la Transition numérique ont donc mis en place des aires de livraison connectées, identifiables avec le sigle PAM pour "Points d’Accueil Marchandises", qui ont pour objectif de faciliter la logistique urbaine et la distribution de marchandises sur le territoire monégasque.

Ce dispositif vise notamment à optimiser la livraison du dernier kilomètre en facilitant le travail des livreurs qui peuvent désormais stationner plus rapidement, réduire leurs émissions de CO2 et raccourcir leur temps de stationnement en se garant au plus près de leur destination.

Neux secteurs stratégiques

Neuf secteurs stratégiques de la Principauté ont été priorisés avec trois acteurs locaux, La Poste, Monaco Logistique, et le Service des Séniors et de l’Action Sociale de la Mairie de Monaco. Ces aires de livraison se distinguent par un marquage au sol spécifique dans le but d’éviter leur occupation abusive par des personnes non autorisées. Elles seront strictement affectées, de 6h à 20h, aux entreprises et services participant à cette initiative.

Leurs emplacements, en capacité d’accueillir deux véhicules utilitaires légers ou un camion équipé d’un hayon, sont munis de capteurs qui, couplés au site web dédié livrici.gouv.mc optimisé pour une utilisation sur mobile, permettent aux livreurs de connaître les mètres linéaires disponibles en temps réel.

 

Comment ça marche?

Une fois connecté au site, il suffit de rechercher une aire disponible grâce à une carte de la Principauté, une liste des aires monitorées ainsi que des options de recherche et de filtre. L’ensemble des informations (localisation, horaires, disponibilité en temps réel) et des fonctionnalités (itinéraire, déclaration de stationnement et d’incidents) sont également disponibles. Le dispositif sera élargi d’ici la fin de l’année 2022 à d’autres quartiers de la Principauté.

Qualité de vie

Pour Céline Caron-Dagioni, conseiller de gouvernement–ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme, "L’essor du commerce en ligne dans nos sociétés modernes doit s’accompagner d’une réflexion jusqu’au dernier kilomètre sur notre territoire. En effet, la technologie du numérique nous donne le moyen d’organiser, en temps réel et pour le bénéfice des résidents, les flux constatés en Principauté. Ainsi se lance, sous le sigle PAM, un premier test grandeur nature auprès des usagers."

"Dans notre monde où les transitions écologiques et numériques sont centrales, Livrici est un pas de plus vers une logistique urbaine optimisée et durable. Des livraisons organisées et régulées par le numérique permettront d’accompagner le développement économique sans affecter la mobilité. Ainsi la solution va contribuer aux objectifs de qualité de vie en Principauté porté par la Smart City", souligne Frédéric Genta, Délégué Interministériel chargé de la Transition Numérique.

 

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.