Rubriques




Se connecter à

Derniers clichés avant le joyeux enfer du Turini

Au repos durant tout l'après-midi d'hier sur le port Hercule, à la grande joie des badauds, près de 300 moteurs ont vrombi toute la nuit jusqu'aux pentes mythiques du Turini et de la Couillole

T.M. Publié le 07/02/2018 à 05:17, mis à jour le 07/02/2018 à 05:18
De jour comme de nuit, les curieux se sont rués sur le port Hercule, hier, et en ont pris plein les mirettes devant un hallucinant parc de vieilles bagnoles rutilantes. Et que dire des concurrents qui ont attaqué les pentes du Turini dans la nuit !
De jour comme de nuit, les curieux se sont rués sur le port Hercule, hier, et en ont pris plein les mirettes devant un hallucinant parc de vieilles bagnoles rutilantes. Et que dire des concurrents qui ont attaqué les pentes du Turini dans la nuit !

Nostalgiques, mécanos ou simples curieux, ils sont nombreux à avoir glissé leur tête dans l'habitacle des prétendantes au Rallye Monte-Carlo Historique, hier sur le port Hercule. Au sortir de 48 heures à braver le verglas, la neige fraîche, la pluie, la boue… ces bonnes vieilles mécaniques avaient bien mérité un peu de repos et d'attention. Quelques câlins avant de prendre, la nuit dernière, un bon coup de chaud sur les pentes mythiques du Turini et de la Couillole. Des cols si exigeants qu'il valait mieux avoir la calandre bien accrochée au moment de rassasier les centaines d'amateurs nichés dans l'obscurité. La carrosserie patinée par le labeur et les pneus fumants comme à leur première sortie, les bolides d'antan - et de toujours - ont retrouvé leur box en plein air du port Hercule, au petit matin, pour un dernier jour d'exposition. Ce soir, la clé quittera le contact et ce sont les pilotes qui partiront - pour certains - en virée à l'Automobile Club de Monaco… L'histoire d'arroser la victoire et d'échanger de belles anecdotes.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.