“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Dernier paquet de mer avant Hong Kong

Mis à jour le 24/10/2019 à 10:08 Publié le 24/10/2019 à 10:08
De la grosse mer pour cette édition de la régate de San Remo qui n’a pas fait peur aux Monégasques.	(DR)

Dernier paquet de mer avant Hong Kong

« Dans « aviron de mer », il y a « mer », peut-on lire sur le compte Instagram de la SNM.

« Dans « aviron de mer », il y a « mer », peut-on lire sur le compte Instagram de la SNM. Et de la mer, le club d’aviron monégasque en a eu, samedi, pour la régate de San Remo, la dernière avant les championnats du monde à Hong-Kong. Les quarante rameurs et rameuses de la Société nautique ont affronté une météo et des conditions de mer exécrables avec pluie, vent, houle et vagues qui ont entraîné des chavirements et de la casse matérielle.

Une gageure pour les rameurs qui n’ont pourtant pas démérité puisque la SNM comptabilise quatre équipages victorieux et deux secondes places, soit quatre victoires en cinq courses. Le club du quai Louis-II aurait peut-être pu rapporter plus de victoires mais les autres courses, au vu des conditions météo, ont finalement été annulées. La course reliant San Remo à Monaco, qui devait avoir lieu le dimanche, également, toujours en raison de la météo.

Un bel entraînement « en conditions » pour les 14 athlètes qui participent à la fin du mois aux championnats du monde d’aviron de mer, à Hong Kong. Ils continuent cependant leur entraînement intensif, en salle et en mer, avant le grand départ pour Hong Kong le 27 octobre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.