“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Depuis le confinement, ils proposent des fruits et légumes en circuits courts à Antibes et ça cartonne toujours

Mis à jour le 03/08/2020 à 15:34 Publié le 03/08/2020 à 11:18
Les petits maraîchers locaux séduisent de plus en plus depuis le confinement.

Les petits maraîchers locaux séduisent de plus en plus depuis le confinement. Photo J. T.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Depuis le confinement, ils proposent des fruits et légumes en circuits courts à Antibes et ça cartonne toujours

Ils sont maraîchers ou bien simples revendeurs et séduisent de plus en plus malgré le déconfinement. Grâce à des produits de qualité, loin des allées bondées des supermarchés.

Ils sont nombreux, les Antibois qui se sont rués sur leur téléphone pendant le confinement. Pour passer le temps. Mais pas seulement. Beaucoup l’ont également fait dans l’optique, c’est une nouveauté, de commander un panier de fruits et légumes frais.

Pandémie oblige, les allées bondées des supermarchés n’ont été que trop peu goûtées.

C’est le cas de Boris. Le quinqua, déjà intéressé par les produits locaux issus de circuits courts, a franchi le pas pendant le confinement.

"Je ne venais pas avant. J’habite dans le vieil Antibes et j’ai vu ça sur les réseaux sociaux. Ça faisait un petit moment déjà que ça m’intéressait de revenir à plus de local. Je viens régulièrement aujourd’hui. Les supermarchés sont pleins à craquer, c’est aussi pour ça que je viens ici. Pour la qualité des produits, qu’il y a moins de monde et, qu’en plus, ce n’est pas forcément plus cher."

Christophe Agnello, maraîcher aux Semboules, espère que l’embellie va perdurer.
Christophe Agnello, maraîcher aux Semboules, espère que l’embellie va perdurer. Photo J. T.

"Environ 20% de clients en plus"

Son panier, Boris l’a commandé via le site Internet Le panier du producteur qu’a ouvert Gilbert Constans, un petit maraîcher antibois qui s’est fait un nom pendant le confinement.

"C’est vrai que le site Internet a pris de l’ampleur. Il y a clairement plus de trafic car les gens viennent moins sur place. Pendant le confinement c’était criant car, en plus, on avait décidé de fermer nos portes aux clients. On a préféré multiplier les livraisons. D’ailleurs, le site de la Ville nous a beaucoup aidés. Comme les gens avaient peur d’aller en supermarché, ils sont venus nous trouver."

Gilbert a gagné des clients pendant les deux mois où le temps s’est arrêté. Et si certains sont retournés consommer dans les grandes surfaces, il reconnaît avoir gagné "environ 20% de clients en plus. Les produits 100 % locaux, ça plaît. J’espère que ça va durer."

Il n’est pas le seul, à Antibes, à proposer des produits azuréens.

Aux Semboules, Christophe Agnello, maraîcher, tient son cabanon dans laquelle il vend ses fruits et légumes ainsi que quelques produits d’épicerie pour dépanner.

"On a vu une augmentation de la fréquentation jusqu’en juin. C’est moins vrai en juillet, sûrement à cause des gens qui sont partis en vacances. Mais ça repart à la hausse tout de même. Les gens fuient les supermarchés et ciblent davantage leurs achats je pense. Ils préfèrent clairement venir ici qu’en grande surface. C’est positif. On vend des produits locaux le plus possible. Mais on se diversifie aussi, justement pour que les gens puissent trouver ce dont ils ont besoin. Ça leur évite le stress d’aller ensuite en grande surface."

Le Verger de Rabiac et son gérant, Sébastien Rossello.
Le Verger de Rabiac et son gérant, Sébastien Rossello. Photo J. T.

Courgettes de Nice, Tomates de Mougins

Au Verger de Rabiac, Sébastien Rossello tient le même discours.

"Globalement, c’est vrai qu’on a plus de monde qu’avant. L’été, on travaille exclusivement avec des produits provençaux. Des tomates de Mougins ou de la Roquette-sur-Siagne, des courgettes de Nice ou encore des salades de Pégomas.

C’est aussi ça qui plaît. Pendant le confinement les gens ont eu plus de temps pour eux. Et ils ont compris que chez leur petit primeur ce n’est pas plus cher qu’en supermarché. Et qu’en plus, ce sont de meilleurs produits. Par exemple, nos courgettes en rayon ont été récoltées le matin même."

Savoir +
Pour commander un panier chez Gilbert Constans: Lepanierduproducteur.com, 06.16.69.70.97. ou sur place au 145 chemin de la Constance.
Pour l’épicerie de Christophe Agnello, aux Semboules: chemin des Terriers, juste après le croisement avec le boulevard André-Breton.
Le Verger de Rabiac: 09 83 80 55 21 ou sur place au 581 chemin de Rabiac-Estagnol.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.