“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Demain, une conférence historique sur les collections d'antiquité en Provence

Mis à jour le 10/01/2019 à 05:13 Publié le 10/01/2019 à 05:13
Une peinture de Pierre-Martin Barat représentant Jean-François Séguier. 	(DR)

Demain, une conférence historique sur les collections d'antiquité en Provence

Demain vendredi à partir de 15 h 30, la Société des Amis des arts et des conférences de Menton organise une conférence à la salle Saint-Exupéry de Menton.

Demain vendredi à partir de 15 h 30, la Société des Amis des arts et des conférences de Menton organise une conférence à la salle Saint-Exupéry de Menton.

Intitulée « Les collections d'antiquités en Provence, de Peiresc à Séguier », ce nouveau rendez-vous de l'association sera animé par David Rousseau, animateur de l'architecture et du patrimoine de la Ville.

Diplômé d'histoire, il a également consacré sa thèse aux « collections et collectionneurs dans les États de la maison de Savoie, du Baroque aux Lumières ».

Dans cette conférence, le public apprendra que la présence de nombreux vestiges de l'Empire romain, présents en Provence et en Languedoc, a suscité l'intérêt et la curiosité des érudits locaux de la Renaissance à la Révolution française.

De Nicolas Fabri de Peiresc l'Aixois à Jean-François Séguier, le Nimois, le « Midi » a connu de grandes figures de la République des lettres, reconnues par les savants de l'Europe entière.

Cependant, la curiosité de ces hommes ne s'est pas limitée à l'histoire…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct