“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Déjections canines, attention à la verbalisation !

Mis à jour le 16/04/2018 à 05:10 Publié le 16/04/2018 à 05:10
Il existe actuellement plus de 30 points de distribution de sacs à travers la commune.

Il existe actuellement plus de 30 points de distribution de sacs à travers la commune. S.I.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Déjections canines, attention à la verbalisation !

Les appels successifs au civisme portés par les services municipaux n'y ont rien fait...

Les appels successifs au civisme portés par les services municipaux n'y ont rien fait... ou pas grand-chose. Les propriétaires de chiens, n'entendent pas toujours le respect de ces règles de civisme évidentes, tandis que ce fléau urbain des déjections canines continue de polluer les trottoirs.

Pourtant comme le rappelle le pôle propreté-environnement de la Ville : « Il existe actuellement plus de 30 points de distribution de sacs à travers la commune. Nous avons récemment changé tout notre ancien parc de « Toutounettes » avec un mécanisme plus simple et plus pratique qui permet une utilisation à l'unité » explique Pascale Zarantonello, directrice adjointe des Services techniques et d'ajouter : « C'est parfois décourageant pour les cantonniers, sans compter que les « Toutounettes » et leur réapprovisionnement hebdomadaire ont un coût pour la commune ».

Une majoration à 450 euros !

Avec leur message civique « Simple, propre et citoyen », chaque équipement contient environ 200 sacs. De quoi répondre à la demande. Aussi la Police municipale a-t-elle décidé de passer à l'échelle supérieure et de systématiquement verbaliser les propriétaires « pollueurs » comme le prévoit la loi dans toutes les villes. « Comme nous l'avons fait avec la pose de sabots aux deux-roues pour éviter qu'ils n'encombrent les trottoirs, ceux qui volontairement les salissent sans prendre la peine d'utiliser les sacs mis à leur disposition, feront l'objet d'une contravention » avertit le directeur de la Police municipale. La loi prévoit en effet pour sanctionner ce type « d'incivilité propreté », une amende forfaitaire de 68 euros, et une amende majorée à 450 euros ! Dissuasif ?

La Ville l'espère.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.