“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Dégustation en Cahors pour la Confrérie de l'Etiquette

Mis à jour le 20/10/2018 à 05:09 Publié le 20/10/2018 à 05:09
La rentrée gustative s'est déroulée du côté de Cahors pour la Confrérie de l'Étiquette du Mentonnais avec quatre rouges présentés par Salem Soussi, négociant.
	(DR)

Dégustation en Cahors pour la Confrérie de l'Etiquette

La rentrée gustative s'est déroulée du côté de Cahors pour la Confrérie de l'Étiquette du Mentonnais, avec quatre rouges présentés par Salem Soussi, négociant.

La rentrée gustative s'est déroulée du côté de Cahors pour la Confrérie de l'Étiquette du Mentonnais, avec quatre rouges présentés par Salem Soussi, négociant.

Pour commencer ce voyage gustatif dans le sud-ouest, un 100 % Malbec « Combal » 2015 a éveillé les papilles de la quarantaine de convives présents. Un vin digeste et fruité. Le domaine, Cosse-Maisonneuve, prône la diodynamie depuis 1999 sur ses 17 ha de culture. Puis fut servi à table un « Les Larquets » 2015 suave en bouche et particulièrement sphérique. « La Marguerite » 2015 a été ensuite apprécié pour sa bouche puissante, gouleyante et fraîche. Enfin, pour accompagner le magret de canard et gratin dauphinois servi au repas par l'équipe de l'Alkena, un 100 % gamay « Abstèmes s'abstenir » a été choisi pour son côté fruité et digeste.

Les bouteilles présentées avaient des tarifs allant de 10 à 36 euros. Rendez-vous le 18 novembre pour la prochaine dégustation de ces ambassadeurs du plaisir de vivre à la Mentonnaise.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct