Rubriques




Se connecter à

Découvrez l'intérieur d'un appartement écrin spécialement aménagé pour suivre la course du Grand Prix de Monaco

L’agence Ninon Gardes Architecture a créé pour le Grand Prix un décor singulier dans un appartement aménagé pour accueillir des spectateurs de la course dans un bain de design.

Cédric Verany Publié le 26/05/2022 à 15:33, mis à jour le 26/05/2022 à 15:34
photos
L’architecte d’intérieur Ninon Gardes a imaginé ce décor éphémère, richement doté en mobilier et objets élégants pour parer quelques jours cet appartement de la résidence "Le Royal" en attente de rénovation. Photo Jean-François Ottonello

C’est un sport national à chaque Grand Prix pratiqué par des professionnels de l’événementiel. Louer des appartements de particuliers, les vider et les décorer pour en faire des espaces d’accueil pour invités intéressés par une jolie vue sur le circuit et un cadre agréable pour déjeuner et passer la journée.

Dans cet univers, le pratique prend souvent le pas sur l’esthétique. Et ces espaces temporaires sont souvent aménagés de façon à rationaliser l’espace et le confort. En laissant peu de place au design et au goût du beau.

C’est dans cet interstice que Ninon Gardes a choisi de jouer cette carte pour ce Grand Prix. Un ami marchand de biens lui a confié les clés d’un appartement qui vient d’être vendu mais dont les nouveaux propriétaires n’ont pas encore pris possession. Un terrain de jeu idéal, au dernier étage du Royal, boulevard de Suisse, avec une vue panoramique sur le circuit en général et sur la chicane de Sainte Dévote en particulier.

Jeu avec les styles

L’appartement au look seventies est resté dans son jus: paille japonaise sur les murs, moquette au sol. Un style qui contraste avec les volutes de l’immeuble, ancien hôtel érigé en 1890.

 

Pour créer une atmosphère singulière et éphémère, Ninon Gardes a tout gardé pour jouer avec ces codes. Et en insuffler d’autres avec le concours de designers, d’artisans d’art et de grandes maisons.

"C’est ma volonté d’être au croisement entre le travail d’architecte d’intérieur, les créations des artisans de métiers d’art et la recherche des galeries", résume la jeune femme comme credo du tout récent studio d’architecture d’intérieur qu’elle vient de créer en Principauté. Et elle compte bien sur ce showroom inédit à l’occasion du Grand Prix, pour faire connaître son savoir-faire.

Un festival de design

Sa première intervention dans les lieux a été de plonger les invités de cet appartement, dans un univers parallèle. En recouvrant les murs de l’entrée et du grand salon de lames de miroir créant un effet visuel syncopé qui donne un esprit de promenade spatiale jusqu’à la terrasse.

En chemin, c’est un festival de design où le mobilier et les luminaires ont été choisis avec soin. Des références de The Invisible collection, de Bel Oeil, de la maison Pouenat pour des assises invitant à la détente.

 

L’alliance des styles se fait aussi avec les créations de métiers d’art, notamment de remarquables laques de l’atelier Midavaine ou une vaste pièce de marbre Spinella, transformée en table.

L’archi’ d’intérieur a aussi mis en scène le travail des boiseries Feau avec des panneaux d’ordinaire prévus pour habiller des murs ou des plafonds qui sont présentés comme des toiles. L’intérêt est de s’approcher et de pouvoir comprendre le travail d’orfèvre de ces artisans.

Dans le petit salon, qui avec le fumoir complète les espaces aménagés, certains panneaux ont même appartenu à l’actrice Lauren Bacall. Une touche glamour qui devrait séduire l’agence immobilière Knight Frank, qui occupera les lieux tout le week-end du Grand Prix pour recevoir ses invités.

Photo Jean-François Ottonello.
Photo Jean-François Ottonello.
Photo Jean-François Ottonello.
Photo Jean-François Ottonello.
Photo Jean-François Ottonello.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.