Rubriques




Se connecter à

Découvrez les jardins sous un autre angle à Monaco

Alors que le Festival des Jardins se poursuit jusqu’à la fin de l’été, la Principauté accueille également les "Rendez-vous aux Jardins" ce week-end. Tour d’horizon.

Jessica Granato Publié le 02/06/2021 à 20:48, mis à jour le 02/06/2021 à 20:48
Le Jardin Japonais organise un atelier cette année pour le "Rendez-vous aux Jardins". Photo Jean-François Ottonello

Depuis plusieurs semaines, les terrasses du Casino de Monte-Carlo accueillent le Festival des Jardins de la Côte d’Azur.

Pour l’occasion trois jardins éphémères ont été réalisés avec comme thème commun "Jardins d’Artistes". Libres d’accès et face à la mer, ces créations nous transportent dans l’univers d’artistes tels que Niki de Saint Phalle et Salvador Dalí, réinterprétés par des paysagistes-stars.

Le Festival se tient tous les deux ans et fait concourir plusieurs architectes floraux qui doivent réaliser un jardin éphémère en quelques jours. Les jurys du concours ont récemment désigné les grands vainqueurs. En l’occurrence un jardin cannois.

 

Le festival se termine le 9 juin mais la Direction de l’Aménagement Urbain de Monaco a décidé de laisser les créations jusqu’à la fin de l’été. Le temps pour vous de vous faire un avis sur les créations monégasques.

Photo Jean-François Ottonello.

Le surréalisme est remis au goût du jour avec "D’un rêve à l’autre" (photo au-dessus). Inspiré des œuvres de Dalí, Magritte et Breton, ce jardin retranscrit un univers désertique où chaque porte (qui ne s’ouvre pas vraiment) semble nous inviter à passer d’un monde à l’autre.

Une proposition onirique où l’architecte Hong Kongaise Wu Wai Chung parvient à marier flore locale et minimalisme.

Photo Jean-François Ottonello.

Le jardin "Libérez les nanas" conçu par Christophe Gautrand et Benjamin Deshoulières rend hommage à l’artiste Niki de Saint Phalle et à ses "Nanas" (photo au-dessus).

 

L’artiste reconnue pour ses sculptures colorées représentant des silhouettes féminines. Ici les deux paysagistes ont voulu mettre à l’honneur la beauté féminine et sa diversité avec des végétaux colorés et aux proportions singulières.

Les vastes pots de fleurs donnent également l’occasion de profiter du jardin en s’y installant. Ils font également rappel aux œuvres de Niki de Saint Phalle avec leurs couleurs flashy.

Photo Jean-François Ottonello.

Seul jardin hors-concours de la Principauté lors de ce festival, "Le reflet de l’infini" (photo au-dessus) a été réalisé par la Direction de l’Aménagement Urbain (DAU).

Dans cet espace plusieurs univers se lient pour former un jardin vert ou de nombreuses touches de couleurs sont apportées par des structures géométriques. Au milieu de cette jungle aménagée, Adam et Eve prennent place dans le décor.

"On a mis en valeur la statue de Botero", confirme Aurélie Varitto, chef de section jardin à la DAU. Pour accompagner ce cadre méditerranéen, une cascade d’eau s’écoule au milieu des plantes et des édifices.

Ce week-end, 3 jardins sont à vous !

En plus des jardins éphémères, la Principauté participe aussi à "Rendez-vous aux Jardins" ce samedi et ce dimanche.

L’événement est une initiative du ministère de la Culture français à laquelle Monaco participe depuis 2008. Les jardins de cette année sont la Roseraie, le Jardin Japonais et les jardins Saint-Martin.

Pour rentrer dans la thématique « transmission des savoirs » du rendez-vous, plusieurs ateliers sont organisés en plus des visites guidées des trois jardins.

L’objectif est de "proposer une visite un peu plus dynamique", selon la Direction de l’Aménagement Urbain. Les participants pourront recréer les tracés du jardin zen ou composer leur propre massif fleuri aux jardins Saint-Martin.

Dans le cadre du Concours international de roses de Monaco, profitez de votre passage pour voter et contribuer à l’élection du prix du public.

Inscription aux ateliers obligatoire avant ce vendredi via amenagement@gouv.mc

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.