Rubriques




Se connecter à

Découvrez les cocktails parfumés étonnants d'un barman cannois

Chef barman de l’Hôtel Majestic à Cannes, mais aussi jardinier, alchimiste, et parfumeur, Emanuele Balestra crée des fragrances aromatiques dont il pulvérise ses cocktails, pour amplifier l’expérience sensorielle. Original!

Gaëlle Arama Publié le 10/09/2021 à 16:00, mis à jour le 10/09/2021 à 18:35
Emanuele Balestra, barman du Fouquet’s, au sein de l’Hôtel Majestic Barrière, vaporise sur ses cocktails maison un nuage de parfum! Photo Sébastien Botella

Derrière le bar du Fouquet’s de l’Hôtel Majestic Barrière de Cannes, des gestes étonnants déroutent le client.

Pour transformer ses cocktails en instant sensoriel unique, le chef barman Emanuele Balestra a une arme magique: d’un mouvement aussi délicat que voluptueux, il vaporise ses élixirs d’un nuage de parfum!

"Cela permet d’en amplifier la saveur", sourit cet Italien. Alors rien d’étonnant à ce que flottent parfois sur son mezcal ou son gin, une fleur déshydratée de géranium, d’immortelle ou de lavande, qui, humectée de sa fragrance, exhalera toutes ses senteurs.

"C’est magnifique, ça sent la Corse", s’enthousiasme l’homme qui partage sa vision naturaliste et esthétique de la mixologie lors de master class à travers le monde.

 

Jardin aromatique bichonné

Au dernier étage du Majestic, le barman bichonne plus de 80 plantes aromatiques et fleurs, matières premières pour la confection des parfums. Photo Sébastien Botella.

Pour bien comprendre, l’alchimiste nous emmène alors au dernier étage du Majestic. Face à la mer, un extraordinaire jardin de plantes aromatiques constitue sa palette enivrante. "Le vent marin développe la photosynthèse: les plantes grandissent plus vite et ont plus d’arômes!"

Verveine, bergamote basilic, tubéreuse, géranium du Congo, combava d’Argentine, mélisse, sauge... Des trésors botaniques qui se transforment aussi en bitters, gelés, cordiaux, et autres extraits alcoolisés pour des boissons odorantes...mais aussi en parfums!

Formé à Grasse

À la surface du cocktail, une fleur de géranium déshydratée exhalera toutes ses senteurs une fois pulvérisée par la fragrance associée. (Sébastien Botella) Photo Sébastien Botella.

Mais l’art de la parfumerie, ne s’improvise pas. Le chef barman s’est formé à Grasse chez Robertet durant le confinement.

 

"Il faut parfois un mois et demi pour créer un assemblage. C’est beaucoup de travail de recherche", confie ce passionné qui depuis quelques semaines fait découvrir cinq cocktails à sentir et à boire à des clients.

La recette de deux de ses cocktails best-seller

"La vie est belle": bruxo n3: 5 (cl), cordial pelargonium rosat maison, ginger ale, et parfum pelargonium rosat (24e les 15cl).

"Lavandou": 30 et 40 Double Jus (5cl), bitter à la lavande fait maison, ginger ale et parfum à la lavande (24e les 15cl)

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.