Rubriques




Se connecter à

Découvrez 5 des plus grands mégayachts amarrés au Port Hercule de Monaco

C’est un retour annuel qui ne passe jamais inaperçu. À l’achat ou à la location, une armada majestueuse flotte sur les eaux du Port Hercule, en attendant d’éventuels retardataires.

Yann Douyere Publié le 17/09/2021 à 09:20, mis à jour le 17/09/2021 à 10:13
photos
Pour cette nouvelle édition du Monaco Yacht Show, les plus belles et onéreuses embarcations s'exposent sur le Port Hercule Photo Dylan Meiffret

Luxueux, démesurés, inaccessibles, fantasmatiques... des mots qui traduisent une fascination et une curiosité à la hauteur de ces imposants navires de plaisance.

Déjà visibles sur les quais du Port Hercule - en attendant d’autres unités que les courtiers maritimes devraient confirmer - les superyachts seront au cœur du Monaco Yacht Show, qui se tiendra du 22 au 25 septembre.

Et les chiffres donnent déjà le tournis: à l’achat ou en location, 90 super et mégayachts de 25 à 108 mètres seront exposés - visitables pour certains; 34 lancements en première mondiale; 52 mètres de longueur en moyenne et des prix qui peuvent aisément atteindre la centaine de millions d’euros.

Des constructeurs du monde entier - hollandais, turques, italiens, allemands - débarqueront en Principauté pour présenter ce qui s’apparente à de véritables œuvres d’architecture, de prouesses technologiques; sans négliger l’aspect écologique.

Tour d’horizon.

 

1. Le Kimset

Le Kimset, le plus grand navire accosté au Port Hercule, est vendu... 169 millions d'euros Photo DR.

Dans la catégorie reine, il faut un roi. Et les 95 mètres du Kismet le couronnent comme le plus grand navire de ce Monaco Yacht Show, édition 2021 - pour le moment. Bâti en 2014 par le chantier Lürssen, constructeur allemand, il affiche un prix de vente de 169 millions d’euros. On y trouve un bar extérieur, une terrasse privée, une piste d’hélicoptère, un jacuzzi pour ce yacht qui peut accueillir 16 invités tout en logeant 28 membres d’équipage.

2. Le Viva

Le Viva, l'une des nouveautés dévoilée en première mondiale pour cette nouvelle édition du Monaco Yacht Show. Photo DR.

Pour cette édition, 32 nouveautés devraient être dévoilées en première mondiale, dont le Viva, et ses 94 mètres. Fleuron du chantier hollandais Feadship, il apparaît comme LA nouveauté avec son système de propulsion hybride exigé par son propriétaire, dans une démarche pro-environnemental.

3. Le Tatoosh (2000)

Le Tatoosh (2000) cherche un nouveau propriétaire. Photo DR.

Aperçu en Russie, en Europe, aux Caraïbes ou encore en Floride, le Tatoosh (2000) est reconnu comme un navire quasi légendaire. Ses 92,4 mètres sont à vendre. Et s’il se veut luxueux, son ancien propriétaire a une longue histoire d’exploration responsable et d’engagement envers la conservation des océans.

 

4. Le C2

Le C2, yacht des stars estimé entre 80 et 100 millions d'euros Photo DR.

Le yacht des stars et sans nul doute de leurs amis, avec ses 15 cabines réparties le long de ses 85.6 mètres. En 2016, Kendall Jenner et le membre du groupe britannique One Direction, Harry Styles, ont été aperçus dessus à Saint-Barth. Le C2 est aujourd’hui estimé entre 80 et 100 millions d’euros.

5. Le Tatiana de Bilgin Yachts

Avec Le Tatiana de Bilgin Yachts (80 mètres), le constructeur turque ambitionne de rejoindre l’élite mondiale des chantiers navals. Photo DR.

Le Monaco Yacht Show est aussi un bon moyen de se mettre en avant. Le Tatiana de Bilgin Yachts (80 mètres) est la première livraison d’une série de trois superyachts qui caractérise l’ambition du constructeur turque de rejoindre l’élite mondiale des chantiers navals.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.