“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Décès d'Henriette Meillier, doyenne de la commune

Mis à jour le 03/02/2017 à 05:11 Publié le 03/02/2017 à 05:11
Le 23 juillet 2011, à l'Eden résidence, le maire Xavier Beck avait rendu hommage à Henriette Meillier qui fêtait alors ses 100 ans.

Le 23 juillet 2011, à l'Eden résidence, le maire Xavier Beck avait rendu hommage à Henriette Meillier qui fêtait alors ses 100 ans. archive J.D.

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Décès d'Henriette Meillier, doyenne de la commune

Doyenne de Cap-d'Ail, Henriette Meillier est décédée à l'âge de 105 ans.

Doyenne de Cap-d'Ail, Henriette Meillier est décédée à l'âge de 105 ans. Les obsèques ont eu lieu hier.

C'est une profonde tristesse pour Cap-d'Ail, mais aussi pour tous les habitants de l'Eden résidence qui voyaient en cette copropriétaire une dame à la fois curieuse, élégante, souriante et toujours bienveillante à l'égard de ses voisins.

Le 23 juillet 2011, les résidents se rappellent encore que le maire Xavier Beck et le syndic s'étaient réunis pour une petite réception à l'occasion de l'anniversaire de la doyenne de l'immeuble. Henriette Meillier fêtait alors ses cent ans. Et pour l'occasion, les copropriétaires lui avaient offert… un tour en hélicoptère !

Aux côtés de son mari, Paul Meillier, officier de l'armée française, elle a séjourné de longues années à l'étranger : en Algérie, en Syrie, au Liban, au Maroc, au Vietnam, en Russie et en Thaïlande.

En 1957, Henriette Meillier s'installe à l'Eden résidence. Elle y aura vécu un demi-siècle.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.