“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Début du festival de feux d'artifice demain

Mis à jour le 20/07/2018 à 05:12 Publié le 20/07/2018 à 05:12
L'Autriche avait remporté le 1er prix en 2017.

L'Autriche avait remporté le 1er prix en 2017. d'archive Michael Alési

Début du festival de feux d'artifice demain

Le Concours international de feux d'artifice pyromélodiques de Monaco, qui débute demain soir avec la prestation de l'Italie, change de nom et devient « Monaco Art en Ciel »

Nous avons changé le nom car le précédent était un peu long. Nous voulions donner une véritable identité au festival. Nous avons choisi « Monaco Art en Ciel » car c'était le nom le plus significatif. Un feu d'artifice est le spectacle le plus universel qui soit. Quel que soit l'âge ou la qualité sociale, qu'on déguste un sandwich sur le port ou qu'on soit dans un grand restaurant, on voit et on apprécie la même chose. C'est le glamour de Monaco à la portée de tous », estime Jacques Pastor, adjoint au maire de Monaco et délégué à l'espace Léo-Ferré qui chapeaute la manifestation.

La mairie souhaite également que les quatre tirs aient désormais lieu aux mêmes dates, chaque année, soit les deux derniers samedis de juillet et les deux premiers d'août, pour que le festival devienne un réel rendez-vous annuel pour le public.

« Une partition de musique »

Les sociétés pyrotechniques italienne, espagnole, portugaise et bulgare qui se produiront cette année ont été sélectionnées en amont par la société Jacques Couturier Organisation (JCO) qui accueille, encadre et aide ces compagnies. Puis approuvées par la mairie de Monaco, qui alloue un budget organisationnel de 330 000 euros à l'événement.

Chaque pays en compétition est libre de choisir son thème. Les quatre participants écrivent au préalable leur feu d'une vingtaine de minutes « comme une partition de musique. Ils disposent d'une palette de produits avec des effets qu'ils calent en fonction de la musique. Mais chaque pays a sa touche personnelle. L'Italie est plus dans la finesse, par exemple », explique David Chausse, coordinateur du festival qui travaille pour la société JCO.

Le 11 août au soir, après le tir du dernier feu, le gagnant sera élu par un jury qui évaluera les qualités techniques et artistiques de chaque feu. Le lauréat remportera un chèque de 8 000 euros et gagnera certainement en notoriété.

Le public pourra aussi voter pour son feu préféré sur le site du festival.

Chaque feu sera tiré depuis le quai Rainier-III. Et précédé et suivi d'un concert « Tribute to… » sur le port, au niveau du stade nautique Rainier-III.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct